Lyon recevra le congrès de l'Interational Federation of Library Association

Clément Solym - 20.08.2012

Edition - Bibliothèques - IFLA - bibliothèques - Lyon


La ville de Lyon a été choisie pour accueillir à la Cité internationale, le congrès international des bibliothèques et des sciences de l'information, organisé par l'IFLA, International Federation of Library Associations and Institution. Le rendez-vous est à prendre du 16 au 22 août 2014. Autant dire que l'on a encore un peu de temps pour réserver sa place.

 

Près de 3500 participants sont annoncés, venant de 130 nations différentes, tous ayant pour point commun de travailler dans les domaines des bibliothèques et de la documentation, rapporte Suite101.

 

Pour l'adjoint au Maire de Lyon, Georges Kepenekian, délégué à la Culture, cette nouvelle est une confirmation de l'importance que peut avoir la ville de Lyon dans le domaine des savoirs et de la connaissance.

 

IFLAEt de commenter : « Forte de son patrimoine, notre politique culturelle soutient activement la lecture publique et la diffusion du livre : notamment par le développement d'un réseau de 15 bibliothèques municipales, le soutien renforcé aux évènements littéraires (Assises internationales du roman, Quais du polar, Lyon BD festival…) ou encore l'engagement pour une plus grande diffusion des savoirs avec la numérisation complète du fonds ancien de la bibliothèque… »

 

Depuis décembre 2009, la Bibliothèque de Lyon et Google Books ont signé un accord pour la numérisation d'oeuvres, faisant de cet établissement le premier du territoire français à lier un partenariat de ce type. Cependant, ActuaLitté avait remis en question son principe même, attendu que l'exclusivité, à laquelle Google avait faussement renoncé, entre en conflit avec l'article 14 de la loi CADA et l'article 12 de l'Ordonnance RIP. (voir notre actualitté)

 

« Capitale européenne de l'imprimerie à la Renaissance, c'est dans cette même volonté de partage des savoirs que Lyon a souhaité accueillir en 2014 le congrès mondial des bibliothèques », conclut tout de même le délégué général.