“Ma chère cité” : Paris, sur les traces de François Mitterrand

Cécile Mazin - 26.02.2019

Edition - Les maisons - Paris François Mitterrand - architecture François Mitterrand - littérature lecture Mitterrand


Le Paris de Mitterrand, par Michèle Cotta, est consacré à un piéton de Paris — « sa chère cité » —, qui fut le président de la République qui laissa le plus de traces dans l’architecture parisienne contemporaine. Un titre qui sera le 30e de la collection Le Paris des écrivains.


 

Les Éditions Alexandrines annoncent la parution, au 12 avril 2019, de l’ouvrage Le Paris de Mitterrand, écrit par la journaliste et auteure Michèle Cotta – qui l’a suivi de près durant ses deux septennats. Elle évoque les flâneries parisiennes de François Mitterrand, sa vie en tant qu’homme amoureux de littérature classique et de livres ; et sa volonté de président-bâtisseur, décideur des Grand Travaux qui ont changé la ville-capitale, de la Pyramide du Louvre à la Grande Bibliothèque. 

Michèle Cotta nous raconte la vie parisienne de François Mitterrand, « un personnage romanesque » aux dires de François Mauriac qui l’a bien connu, homme de lettres puis homme politique. Elle le suit dans ses déambulations – car François Mitterrand est un formidable flâneur —, Rive gauche essentiellement, de Montparnasse jusqu’aux quais de Seine où il visite les bouquinistes et les libraires : « Tout livre en vitrine, a-t-il écrit, excite mon appétit, un formidable appétit de lettres ».

Il traverse aussi Paris de la place des Vosges aux Champs Elysées, où il préside, en 1989, la grande cérémonie du bicentenaire de la Révolution française. La ville-capitale de l’homme d’État est également présentée à travers ses repères essentiels : du Panthéon à l’Élysée, du Pont Alexandre III au boulevard Saint-Germain. 

Homme de pouvoir, François Mitterrand est aussi l’un des derniers grands hommes de culture de la République. Il se déplace toujours avec un ouvrage littéraire dans la poche et cite volontiers les auteurs classiques des XIXe et XXe siècles. Michèle Cotta nous le décrit, tel qu’elle l’a connu dans son métier de journaliste, mais aussi le François Mitterrand intime. 

Auteure du Paris de Mitterrand, Michèle Cotta explique : « Si François Mitterrand a su faire aimer Paris, c’est qu’il l’aimait lui-même. Ce n’est pas le moindre paradoxe de son personnage : l’enfant, puis le jeune homme qui parcourait, heureux, les chemins de sa Charente natale, est devenu, depuis son arrivée dans la capitale en 1934, un incomparable piéton de Paris. S’il a voulu, avec les grands travaux, comme la Pyramide du Louvre et la Grande bibliothèque, que Paris ne soit plus, après lui, ce qu’il était, c’est qu’il désirait y laisser sa marque et sa trace. »

Quel roi aurait osé ainsi transformer Paris ? 


[À paraître 12/04] Michèle Cotta – Le Paris de Mitterrand – Editions Alexandrines – 9782370890658 – 12 €


Commentaires
De quoi je me mêle ????

Madame M. Cotta a la nostalgie viscérale d'un Mitterrand "grand bâtisseur", qui n'a eu de cesse, lui , au temps de sa "splendeur opportuniste" ( politicien ) à cacher sa misère relationnelle ( relation de cause à effet ).""L'essence des choses devant nous rester ignorée,etc...""
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.