Macmillan élargit la liste d'ebooks destinés au prêt en bibliothèque

Louis Mallié - 30.07.2014

Edition - International - Macmillan - Bibliothèque - PNB


Les essais auront donc été concluants, et les bibliothèques américaines peuvent se réjouir : l'éditeur Macmillan a annoncé mardi que la totalité du catalogue de ses dernières sorties et meilleures ventes sera dorénavant disponible pour les bibliothèques. Le programme pilote, qui avait été mis en place en mars 2013, avait grossi en octobre de 11.000 titres, incluant ainsi tous les ebooks publiés par Macmillan vieux de plus d'un an. 

 

 

Macmillan
Ricoeurian, CC BY 2.0

 

 

« Les bibliothécaires ont demandé l'accès à nos titres récents pour leurs collections. Avec plus d'un an de programme pilote derrière nous, et un meilleur sens du marché, nous nous sentons plus à l'aise avec l'idée d'étendre notre offre à la totalité de notre catalogue », explique Alison Lazarus, responsable des ventes chez Macmillan. L'annonce faite par l'éditeur signifie que les bibliothèques auront donc bientôt accès à la totalité du catalogue de Macmillan - soit à plus de 15.000 titres.

 

Pour les bibliothèques, les titres sont disponibles sur un modèle qui applique au format numérique les contraintes du livre papier : à savoir un fichier/un utilisateur, le tout pour une licence limitée à 2 ans, ou 52 prêts. La semaine dernière, c'est la maison Simon & Schuster qui annonçaitl'extension de la disponibilité de son catalogue à l'ensemble des bibliothèques, après un programme pilote commencé en décembre, mené en collaboration avec seulement trois bibliothèques.

 

Quoi qu'il en soit, le retournement de situation est notable, puisque Simon & Schuster et Macmillan constituaient les deux derniers éditeurs du Big Five à éprouver des réticences à partager leurs catalogues numériques avec les bibliothèques - ces derniers craignant un monde dans lequel les bibliothèques numériques remplaceraient purement et simplement les maisons d'édition. 

 

Depuis l'an dernier, époque à laquelle, plusieurs éditeurs du Big Five refusaient encore d'ouvrir leurs catalogues numériques aux bibliothèques, la tendance s'est donc largement inversée. Reste à voir si l'évolution de la disponibilité des ebooks connaîtra une évolution aussi rapide, allant vers un fonctionnement tirant un meilleur profit des avantages offerts par les formats numériques.