Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

Madame Bovary, c'était lui : l'anniversaire en doodle de Flaubert

Clément Solym - 12.12.2011

Edition - Société - Gustave Flaubert - anniversaire - Emma Bovary


Il aura fallu quatre années au romancier pour arriver à la fin de son roman sur rien, Madame Bovary. Cette bourgeoise de province dont le mari médecin est bien loin des aventures romanesques auxquelles elle aspire... Gustave Flaubert n'a pourtant jamais dit qu'Emma, c'était lui. La phrase découle moins de l'histoire que de la légende littéraire.


Or, le Rouennais Flaubert, célèbre aujourd'hui, lundi 12 décembre, son 190e anniversaire. Et Google s'en souvient bien, puisque le moteur lui consacre un doodle tout entier - bel honneur, et grand hommage.

 

 

Dommage toutefois que le moteur ait choisi Emma plutôt que Frédéric Moreau, probablement mille fois plus représentatif de l'écriture flaubertienne et de l'ironie cruelle dans laquelle il plonge ses personnages.

 

On ne va pas se priver de cette si célèbre séquence...

 

Ce fut comme une apparition :
Elle était assise, au milieu du banc, toute seule ; ou du moins il ne distingua personne, dans l'éblouissement que lui envoyèrent ses yeux. En même temps qu'il passait, elle leva la tête ; il fléchit
involontairement les épaules ; et, quand il se fut mis plus loin, du même côté, il la regarda. Elle avait un large chapeau de paille, avec des rubans roses qui palpitaient au vent derrière elle. Ses bandeaux noirs, contournant la pointe de ses grands sourcils, descendaient très bas et semblaient presser amoureusement l'ovale de sa figure. Sa robe de mousseline claire, tachetée de petits pois, se  répandait à plis nombreux. Elle était en train de broder quelque chose ; et son nez droit, son menton, toute sa personne se découpait sur le fond de l'air bleu.

 

"Amoureusement"... des cheveux qui pressent amoureusement l'oval d'un visage. Fallait-il que ce pauvre Frédéric soit complètement débile...

 

Quant à l'histoire de cette Madame Bovary, c'est moi, Passou en faisait un bon billet, voilà quelques années.