Maintenant, les lecteurs pourriront la vie des auteurs plus facilement

Cécile Mazin - 22.05.2014

Edition - International - réseau social - lecture - auteurs


Pouvoir solliciter ses auteurs favoris, et les questionner sur leurs prochains ouvrages, les recherches qu'ils effectuent, en vue de développer un nouvel imaginaire, et bien d'autres choses, c'est aujourd'hui possible. Enfin, pas pour tout le monde : uniquement pour les utilisateurs du réseau social Goodreads, réseau social du livre, qui a présenté une nouvelle fonctionnalité ce jour, Ask The Author. 


 

S'il n'est pas pas nouveau que les lecteurs puissent interagir entre eux, pour enrichir les commentaires de livres, la fonction offre d'interpeller directement les auteurs. « Chez Goodreads, nous croyons que la relation entre les auteurs et les lecteurs est spéciale. Les auteurs racontent des histoires, et créent des mondes, qui stimulent l'imaginaire de leurs lecteurs. Les lecteurs peuvent désormais approfondir cela en posant des questions sur les nouveaux mondes, les idées et les personnages qu'ils ont découverts dans les livres. »

 

Quelques 54 auteurs participent déjà à l'opération, et de nombreux autres y s'y ajouteront par la suite : plus de 100.000 auteurs recensés par l'outil pourront prochainement être sollicités par les lecteurs, assure le service. La liste des premiers auteurs que l'on peut joindre est présentée sur le blog, avec six grosses pointures internationales : Isabel Allende, Margaret Atwood, Dan Brown, Deepak Chopra, Khaled Hosseini et James Patterson.

 

Dan Brown : « Une des choses les plus enrichissantes dans ce statut d'auteur, est d'écouter les lecteurs. J'aime dialoguer avec eux, et je suis heureux de disposer d'une nouvelle manière de rester en contact avec mes fans. J'ai hâte de discuter d'écriture, de codes secrets, de mystères anciens, et tout ce qui émanera de la communauté Goodreads. Ensuite, bien sûr, je vais avoir besoin de revenir vers l'écriture, parce que la question la plus commune des lecteurs, que je reçois semble être : ‘Quand est-ce qu'arrive le prochain livre, Dan ?'. »

 

L'opération est en effet à double tranchant : si les relations avec les lecteurs sont un pan essentiel à développer pour entretenir l'affection et la bonne ambiance, cet outil ressemble à une sollicitation supplémentaire, qui pourrait être contraignante. On ignore d'ailleurs comment procède le service : est-ce un envoi d'emails direct à l'auteur, ou cela passe-t-il par une personne chargée de la communication ?