Maisons d'écrivains : on en fait quoi maintenant ?

Clément Solym - 08.01.2008

Edition - Société - maison - écrivain - entretien


Je me souviens que dans mon jeune âge, j'aiu visité le château de La Rochefoucauld, ainsi que son bureau de travail. Pour certains des visiteurs, on pouvait cependant parler de pèlerinage, comme l'envisagent nos confrères de Libération. Or, justement, la vie est bien faite, voilà qu'un très bon article sur les demeures des écrivains vient de nous sauter au visage.

Elles seraient encore 150, ces vieilles bicoques désertées, qu'habitèrent jadis nos auteurs. Et on sentirait presque, comme disait Jaurès que c'est « là où souffle l'esprit ». Ou souffla du moins...

On en trouve à « Saint-Sauveur-en-Puisaye (Yonne), la maison natale de Colette est en vente. A saisir également, la villa la Guillette, que Maupassant s’était fait construire à Etretat (Seine-Maritime) avec ses premiers droits d’auteur substantiels. Récemment vendu et sans doute bientôt visitable, le dernier domicile de Jean Cocteau, à Milly-la-Forêt (Essonne). Tout juste sauvé, le bâtiment londonien, au 8 Royal College Street, où Rimbaud et Verlaine passèrent quelques semaines ensemble en 1873 », énumèrent nos collègues...

Car l'angoisse réside dans la préservation du lieu de culte, et dans son entretien. La Guilette, où résida Maupassant fut mise en vente pour 1,3 million d'euros en 2007 : de la tuile, des boiseries, du terrain... mais une association locale redoutait de voir le bien aux mains d'un collectionneur. La perte pour le patrimoine est conséquente, puisque le terrain devient alors propriété privée. Du coup, mobilisation ! Mais sans projet, pas d'aides, alors on cherche en attendant.

Pour Colette, même combat concernant sa maison d'enfance. Préservée par un médecin qui l'avait rachetée après la guerre, le fils de ce dernier en hérita logiquement, mais une sombre affaire de succession pourrait poser problème pour la suite. « Un lieu vivant : on pourrait y transférer le Centre d’études Colette, y organiser des expos, des concerts, des lectures, des séminaires, des résidences d’écrivains. » clame un petit-fils... Si le conseil général de l'Yonne peut participer à la hauteur de 80% des 320 000 euros demandés, les 20% manquant reviendraient alors à la commune... un projet électoralement peu viable, avec des municipales qui approchent.

Pour Cocteau et Proust, l'épine est moins douloureuse, l'un disposant d'un mécène, l'autre de la Société des Amis de Marcel Proust. Mais l'un comme l'autre sont des occupations lourdes et qui demandent un investissement à plein temps...

Bref, des murs chargés d'histoire, mais qui représentent une charge parfois immense...

Pour approfondir

Editeur : Flammarion
Genre : sciences de la...
Total pages : 379
Traducteur :
ISBN : 9782081272316

Les grands textes fondateurs de l'écologie

J'achète ce livre grand format à 10 €