Maisons d'enchère : La bataille s'achève pour l'année, les chiffres sont tombés

Clément Solym - 19.12.2010

Edition - Economie - enchères - resultats - maisons


Après une année au coude à coude, les maisons d’enchère Christie’s, Sotheby’s et Artcurial se sont finalement différenciées : Christie’s, spécialisée dans l’art contemporain, remporte la bataille de peu…
Suivie ensuite de Sotheby’s pour l’impressionnisme et l’art moderne puis de Artcurial,
qui mène le marché de la BD

Quelques chiffres : en 2010, 176,5 millions d’euros pour Christie’s, soit plus de 56 % d’augmentation par rapport à l’année dernière. Sotheby’s suit de près avec 175 millions, soit une hausse de 78 %. Artcurial suit tant bien que mal avec 102,8 millions et une progression de 22,7 %.

L’une est leader du marché en France, Christie’s, et l’autre, Sotheby’s détient le marché de Paris. Christie’s est bien connue pour son « record absolu pour la vente d’une œuvre d’art en France » avec la tête de Modigliani vendue à 43,2 millions d’euros (rien que 24 % de son chiffre d’affaires !). Les deux maisons se sont affrontées dans une course sans merci pour battre les records d’enchères.

Et cette concurrence a fait des émules. Artcurial, non contente de sa petite place sur le podium, a sévèrement critiqué ses adversaires anglo-saxonnes.

« Nous sommes chagrinés que ces maisons exportent de France pour environ 500 millions d’euros d’œuvres d’art », a déclaré Francis Briest, son coprésident. Pour lui, il s’agit d’« évasion culturelle » étalée aux yeux de tous. Il rajoute que « Ces maisons sont égoïstes. Elles ne pensent qu’à faire des bénéfices dans leur propre pays ».

Des accusations dont les maisons se défendent. Christie’s a contesté les chiffres donnés par Briest mais n’en a pas communiqué d’autres. La maison justifie ses exportations, car selon elle, « Paris s’est fait totalement distancer, depuis des décennies, par Londres et New York dans certaines spécialités, comme l’impressionnisme, l’art moderne et l’art contemporain ».

« Les exportations d’art par Sotheby’s ont atteint environ 125 ou 130 millions d’euros en 2010. Mais sur les 175 millions d’euros de ventes réalisées à Paris, un tiers (58 millions d’euros) vient de l’étranger » souligne l’Alsace.fr.

C’est peine perdue d’éviter les exportations à l’étranger quand les étrangers viennent déjà acheter en France…