Mal payés, les auteurs deviennent sensibles à l'indépendance

Clément Solym - 14.03.2014

Edition - Economie - autopublication - auteurs indépendants - livres numériques


Les témoignages et retours d'expérience qu'apporte Smashwords, plateforme de distribution de livres numériques d'auteurs et d'éditeurs indépendants, sont toujours très intéressants. Dans un dernier billet, il évoque les solutions mises en place par les auteurs indépendants, mais également leurs rémunérations. À ce titre, l'autopublication semble toujours plus attrayante que l'édition traditionnelle.

 

« Les auteurs de Smashwords perçoivent généralement 60/80 % du prix de vente, contre des auteurs traditionnellement publiés qui gagnent 12,5 à 17,5 % du prix public », constate-t-il. Pour clarifier l'exemple, un livre vendu 3,99 $ permet à son auteur de percevoir 2,40 $, contre 50 à 70 cents pour un auteur traditionnel. Et pour que ce dernier perçoive le même montant de rémunération, il faudrait que son livre numérique soit commercialisé entre 13,71 et 19,20 $. Inenvisageable à l'ère numérique.

 

« Cela explique pourquoi les auteurs de talent sentent une forte attraction économique qui les dirige vers l'indépendance. Les indés peuvent fixer un prix inférieur pour leur produit, et pourtant continuer de percevoir plus pour chaque exemplaire vendu, que ce que gagnent les éditeurs classiques, qui surfacturent leurs livres et continuent de ne verser qu'une faible marge. »

 

 

 

 

Les deux graphiques sont à ce titre éloquents : ils présentent la manière dont les revenus d'auteurs indépendants augmentent avec le temps, et combien leur modèle économique semble bien plus viable, sur le long terme. Bien entendu, il ne faut jamais perdre de vue que Smashwords propose ses services justement aux auteurs indépendants - sauf que les données n'en restent pas moins constatées. 

 

Selon les estimations du fondateur, en s'appuyant sur les modèles présentés, en 2020, la communauté des auteurs indépendants pourrait percevoir quatre fois plus que les auteurs classiquement publiés, sur les livres numériques. Il ne s'agit ici que de projections, mais elles ont le mérite d'attirer l'attention. 

 

A l'occasion du Salon du livre, ActuaLitté animera une table ronde autour de l'autoédition, « Les auteurs, chefs d'entreprise », qui sera l'occasion d'évoquer ces sujets. Seront réunis Marie-Pierre Sangouard (Amazon) Camille Mofidi (Kobo), Agnès Martin-Lugand (auteur), Jean Arcache (Place des éditeurs). Rendez-vous sur la Grande Scène, le 24 mars, à 13h30.