Mali : l'écrivain Ousmane Diarra menacé de mort

Cécile Mazin - 15.03.2016

Edition - International - menace mort - Mali Afrique - Ousmane Diarra


Le directeur de la collection Continents noirs, aux éditions Gallimard a annoncé que l’écrivain malien Ousmane Diarra était actuellement menacé de mort. Auteur de La route des clameurs, paru en 2014, il serait directement menacé par un militaire, a confirmé l’éditeur. Et son dernier ouvrage serait directement mis en cause. 

 

 

 

La route des clameurs raconte une Afrique violente et évoque au Mali, la radicalisation constatée dans les milieux musulmans ainsi que la guerre. 

 

On est au Mali, dans un sanglant bouillon d’intolérance, sous la férule des islamistes conduits par le calife Mabu Maba dit Fieffé Ranson Kattar Ibn Ahmad Almorbidonne, et aux prises avec la férocité des gamins imams. Un artiste peintre, par ailleurs ancien condisciple du faux calife, est pris dans les nasses de l’obscurantisme. On détruit sa famille, on détruit son atelier, ses tableaux et ses sculptures partent en fumée. 

Seule lui reste encore sa tête pleine d’ironie pour tenir tête aux envahisseurs, inoubliable figure de notre époque plombée de fanatismes, père à la fierté frêle et ulcérée, artiste à l’humour ravageur, homme à la dignité désemparée et exemplaire… C’est un enfant qui raconte.

 

 

Des échanges de mails avec son éditeur lui ont permis d’alerter la maison : on le menace d’être « criblé de balles » par « un militaire de la sécurité d’Etat en civil ». Âgé de 55 ans, l’écrivain se ferait reprocher sa description du Mali. « Cela ne peut plaire à aucun pouvoir, qu’il soit politique ou religieux », aurait affirmé le militaire à l’auteur.

 

Pour autant, Ousmane Diarra ne souhaite pas se laisser intimider. « Je ne céderai sous aucune pression ni aucune menace », affirme-t-il, évoquant tout à la fois des appels anonymes reçus, ou encore la censure de ses ouvrages. 

 

À plusieurs reprises, s’exprimant dans la presse, l’écrivain avait dénoncé les dérives que connaît son pays, lieu de tous ses romans. Selon lui, l’islam porté en étendard par les intégristes avait engendré des guerres, des génocides, déjà au cours du XIXe siècle. Et c’est faute d’avoir su transmettre aux générations la mémoire de ces crimes que la situation s’est prolongée aujourd’hui encore.

 

Romancier, poète, nouvelliste et conteur, Ousmane Diarra est également bibliothécaire à l’Institut français du Mali. La route des clameurs est son troisième roman aux éditions Gallimard.


Pour approfondir

Editeur : Gallimard
Genre : litterature...
Total pages :
Traducteur :
ISBN : 9782070146284

La route des clameurs

de Ousmane Diarra

"Un matin, mon papa a fait apparaître un grand tableau vierge qu'il avait soigneusement caché dans la maison. Il connaît sa maison plus que quiconque au monde, mon papa. Il a donc sorti son tableau avec des pinceaux et des boîtes de peinture. Il s'est installé dans la rue, devant notre maison. Il s'est mis à crayonner, à peindre. Il avait presque les yeux fermés. Les gens qui passaient s'arrêtaient pour le regarder comme on regarde un animal sauvage au zoo, qui tourne en rond dans sa cage en fer, qui rugit en vain sa colère. Même moi qui suis son fils, je ne comprends rien à ce qu'il était en train de dessiner. Il a travaillé toute une journée ainsi. C'est à la nuit tombante que j'ai vu enfin surgir de ses pinceaux un vieux cochon..."

J'achète ce livre grand format à 17.50 €

J'achète ce livre numérique à 12.99 €