Man Booker Prizes : coup de pouce aux éditeurs indépendants

Clément Solym - 04.08.2011

Edition - Société - booker - éditions - prizes


Des maisons d’éditions indépendantes britanniques ont vu leurs ventes monter en flèche depuis la nomination de certaines de leurs publications au Man Booker Prizes.

Parmi elles, Seren Book pour le livre de Patrick McGuinness’ The Last Hundred Days, Sandstone Press pour The Testament of Jessie Lamb de Jane Rogers’ et One World, pour A Cupboard Full of Coats de Yvvette Edwards.



Information à relativiser cependant. Selon Edward Natoka de Publishing Perspective, les livres concernés bénéficiaient déjà d’une grande distribution sur le marché au moment de l’annonce des nominations. Même si les éditeurs indépendants se dépêchent d’imprimer de nouveaux exemplaires en masse, cela prendra des semaines avant que ceux-ci soient disponibles en librairies, et peut-être trop tard pour profiter de la demande actuelle, ajoute-t-il.

L’avantage réel de cette nomination n’est pas le revenu généré par l’augmentation des ventes, mais plutôt les contrats avec des acteurs étrangers que cela entraîne, plus efficaces et fructueux sur le long terme.