medias

Manger des livres : l’expérience proposée par Marie Sochor

Victor De Sepausy - 25.01.2017

Edition - Société - manger - livres - Sochor


Artiste passionnée par les mots comme par les textes, Marie Sochor est à l’origine d’expériences bien curieuses, proposant l’ingestion au sens propre de pages d’écriture. Dans les performances qu’elle réalise depuis quinze ans, elle permet à son public de déguster quelques pages remplies par ses soins.

 

 

Mais attention, il ne s’agit pas d’empoisonner le public. Bien au contraire : les feuilles sont réalisées à partir d’un papier azyme qui se rapproche de la composition des hosties, rapporte La Presse. Quant à l’écriture, elle est réalisée à l’appui d’une encre noire alimentaire.

 

Pour entrer dans la règlementation en matière de denrées alimentaires, chaque page comporte ses ingrédients mais aussi sa date de péremption. A chaque feuillet un texte de l’artiste et celui qui rencontre toujours un grand succès, c’est le Texte à chier. Son nom lui donne une valeur propre à suggérer son destin futur…

 

S’inscrivant dans la filiation du dadaïsme, Marie Sochor réalise des installations vidéo, des dessins, des performances ainsi que des éditions comestibles. Dans l’une de ses apparitions au sein d’une librairie, elle avait proposé l’expérience inédite d’ingérer devant son public ses propres textes, le public ayant aussi la possibilité d’en sauver certains du ventre de l’artiste…

 

Marie Sochor a également publié un ouvrage traitant de toutes les vilaines bestioles qui ont un attrait particulier pour la matière qui constitue les livres. Intitulé Insectes bibliophages, (Le bas parleur, 64 pages, 16 €) ce livre d'artiste est percé en son centre. On y découvre le poisson d’argent, la vrillette du pain, ou encore les blattes et les mites en passant par les souris et les termites. A chacune de ces petites bêtes son vice au sein des bibliothèques.