Mano : l'auteur dénonce les maisons d'édition

Clément Solym - 14.02.2011

Edition - Société - mano - audiobook - gratuite


Après un premier texte sorti chez Exil, son roman Brune a été publié chez Fayard, puis en poche chez Pocket. Les habitants est ensuite paru chez Hachette Littératures. Le dernier roman de Mano, Un monde parfait, a été publié par (dixit Mano) « Léo très Scheer ».

Peu enthousiasmé par son expérience chez cet éditeur, il a décidé de mettre son nouveau roman, Mémoires d’un Obsédé, en téléchargement audio gratuit. (via Wrath)


Quand Grégory Protche lui demande, dans une interview parue sur le site de l’auteur, pourquoi il a mis son dernier roman en ligne, celui-ci répond : « Parce que l’édition traditionnelle va disparaître ».

Quant aux rumeurs selon lesquelles Léo Scheer aurait refusé son livre, il rétorque : « Mon erreur est de lui avoir proposé. Les éditeurs exploitent les auteurs », et reconnaît l’originalité de sa démarche. Et d’ajouter : « Ce qui est risqué, c’est d’avoir une maison d’édition ».

Dans Mémoires d’un Obsédé, il s’agit avant tout d’obsession sexuelle, à l’instar de son précédent livre. Il se défend pourtant d’en être un, précisant qu’un « obsédé sexuel préfère l’idée du sexe au sexe ». Et lorsque Grégory Protche émet l’hypothèse que le livre pourrait ne pas rencontrer de succès, l’auteur rétorque : « J’en ferai un autre ».

Celui qui se dit être un révolutionnaire, et « de loin », est persuadé que l’art peut changer le monde : « Par petites touches ». Mais concède que la révolution n’est efficace « que les premiers temps seulement ».

Si on lui proposait 10 ou 15 000 pour écrire un livre de commande ? « Il faudrait être idiot pour accepter ».