Manuels scolaires gratuits : Laurent Wauquiez met les libraires en danger

Victor De Sepausy - 11.12.2018

Edition - Librairies - Laurent Wauquiez libraires - manuels scolaires gratuits - élèves Rhônes Alpes


Les librairies de Rhône Alpes avaient déjà à se débattre de la concurrence des ventes en ligne. Le président de la région Auvergne — Rhône-Alpes, Laurent Wauquiez pourrait leur couper un peu plus les vivres. Dans dix jours, le Conseil régional doit voter autour de l’achat des manuels scolaires...

Librairie La Friche
ActuaLitté, CC BY SA 2.0 (photo d'illustration)

 
Sur le principe, rien de bien nouveau pour les élèves eux-mêmes : pour les libraires, en revanche, la décision de l’assemblée plénière aurait des conséquences réelles. En effet, la Région serait en mesure d’acheter directement les ouvrages – et de ce fait, de les rendre gratuits pour les familles. Une économie substantielle.
 

Quand c'est gratuit, qui est le produit ?


Pour les 250 libraires que compte la région, la pilule est difficile à avaler. L’association des libraires indépendants qui réunit près de la moitié des boutiques le souligne : « L’impact sera très fort, que ce soit pour des librairies de chaîne comme Gibert ou Decitre, mais aussi des librairies de plus petite taille. » 

Avec une perte de chiffre d’affaires directe, qui pourrait se monter de 20 à 25 %. Et déjà que les ventes de fin d'année ne sont pas bonnes, touchées de plein fouet par le mouvement social des Gilets jaunes...
 
Jean-François Debat, maire de Bourg-en-Bresse et vice-président de la région Rhône-Alpes (PS), relativise cependant la gravité de cette mesure : « La gratuité est déjà assurée sur les trois années de lycée avec de l’argent versé directement sur la carte Pass Région de chaque lycéen qui achetait directement ses livres auprès des libraires. » 

En somme, le président ferait de la communication plus que de l’innovation. 
 

Les promesses n'engagent que ceux qui les écoutent


Sauf que le réseau de librairies indépendantes de la région est l’un des plus importants de France, et les différents partis politiques s’interrogent. D’autant plus qu’à l’occasion de sa campagne, en 2015, Wauquiez avait assuré qu’il soutiendrait la librairie, justement en n’ayant pas recours à des achats groupés.  

« En tant qu’ancien normalien, j’attache beaucoup d’importance à la nécessité de redonner à nos jeunes le goût de la lecture. Or, je suis convaincu que vous devez être au cœur de cette ambition, car la pérennité des librairies indépendantes en dépend », affirmait le candidat, dans un courrier du 19 novembre.
 
Quant aux libraires, ils n’en reviennent pas : « L’impact serait aussi humain, des dizaines d’emplois étant directement liés à ce dispositif, voire des centaines de postes si certaines librairies devaient fermer, comme cela a été le cas dans les régions où la “gratuité” a été déployée. »

Si la Région rappelle que le vote n’est pas encore passé, elle pointe aussi que les discussions se poursuivent sur le sujet. 

Or, le principe que la Région semble vouloir mettre en place est celui que l’Auvergne a adopté voilà quatre ans déjà. Un modèle qui permet de réaliser des économies, en période de budgets réduits et de dépenses publiques sous contrôle.  


via Lyon Mag, France bleu, Libération


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.