Margaret Drabble confie ses archives à la bibliothèque de Cambridge

Clément Solym - 12.10.2012

Edition - International - Margaret Drabble - Documents - Archives


Dame Margaret Drabble, romancière britannique, a déposé près d'une centaine de boîtes remplies de documents à la bibliothèque de l'université de Cambridge. Les archives ainsi léguées comprennent notamment des correspondances avec des auteurs contemporains, comme Ted Hugues ou encore Harold Pinter, ainsi que des ouvres originales. L'institution compte bien tirer, de cette source provenant d'une période recouvrant plus d'un demi-siècle d'histoire, une matière riche autant que rare au sujet d'une écrivaine majeure de sa génération.

 

 

C'est en affirmant que ceux qui les liraient auraient l'occasion d'en apprendre plus sur elle, que la célèbre romancière a fait don de ses archives à l'université, un lieu qu'elle juge être une maison sûre. Elle a affirmé : « Je tenais à me débarrasser de tous ces documents, il a été un soulagement pour moi de les sortir de mon étagère. »

 

Parmi la multitude de papiers, on dénombre des originaux de romans dactylographiés et rafistolés, des correspondances avec des auteurs et des institutions culturelles, ainsi que divers papiers témoignant du travail de l'écrivaine, rapporte The Independent.

 

Le conservateur des manuscrits littéraires à la bibliothèque de l'université, John Wells, s'est dit exalté par cette découverte, et a ajouté : « Le potentiel de cette collection pour nourrir la recherche dans le monde littéraire et intellectuel britannique des 50 dernières années est exceptionnels. »

 

Margaret Drabble a marqué les années 1960 et 1970, et continue d'écrire et de faire partie de jurys littéraires comme pour le prix PEN/Pinter (voir notre actualitté). Elle a traité des thèmes comme le féminisme, l'individualité féminine, au cours d'une époque charnière dans le droit des femmes.

  

Les archives lèvent en outre le voile sur les convictions politiques de la romancière. Elle évoque, à travers ses correspondances, des sujets comme la guerre en Irak ou encore l'avortement.