Marges : Amazon pressurise maintenant les éditeurs allemands

Clément Solym - 19.05.2014

Edition - International - éditeurs allemands - pression - Amazon


Il n'y a pas qu'aux États-Unis qu'Amazon tente de faire pression sur les éditeurs de livres : des informations venues d'outre-Rhin montrent que la firme américaine s'en prend également aux éditeurs européens. Le Frankfurter Allgemeine Zeitung a assuré que plusieurs maisons d'Europe sont victimes de l'agressivité du marchand, bien décidé à... améliorer ses marges ?

  

 Köln (Colònia). Wallraf Museum. Amàzona, Franz von Stuck

Pilar Torres, CC BY NC SA 2.0, sur Flickr

 

 

Le groupe éditorial Bonnier, composé de différents éditeurs allemands, subirait en effet les mêmes conditions de livraison que les maisons et filiales de Hachette Book Group. Parmi les maisons du groupe, on retrouve Carlsen, arsEdition, Aladin, Hörbuch Hamburg, Ullstein, Thienemann-Esslinger et Piper. 

 

Le groupe serait victime du même comportement qu'Amazon a instauré avec HBG : délais de livraison excessivement longs, quand bien même les titres étaient disponibles début mai, tout à fait normalement.?

 

Cette fois, plus clairement, les sources allemandes annoncent que les négociations sur les remises pratiquées de l'éditeur à destination du libraire, sont au coeur du problème. Il s'agirait de passer des 30 % traditionnellement admis à des montants de 40 à 45 %. Une méthode claire pour conforter la position monopolistique grandissante du marchand - tout en démontrant sa force de frappe auprès des éditeurs. 

 

Dans son rapport d'analyse, la FAZ assure que « les éditeurs n'ont pas seulement peur d'Amazon, mais aussi de leurs auteurs ». L'agent Peter Fritz confirme d'ailleurs cette tendance au serrage de vis, de la part d'Amazon - et en somme, un comportement assez typique de la part des entreprises américaines. Selon lui, l'impatience des actionnaires d'Amazon rendrait les négociations plus oppressantes encore pour les fournisseurs. 

 

En tentant de réaffecter les parts et les résultats de la vente de livres numériques, Amazon préfigure sa main mise sur l'ensemble du secteur de l'ebook - une manière de prendre l'ascendant financier également sur les autres acteurs. Pour la Börsenverein des Deutschen Buchhandels auf Anfrage, syndicat des éditeurs et libraires allemands, la situation est claire : « Amazon est en passe de prendre sur le marché du livre numérique, une position dominante. »

 

Alexander Skipis, directeur général, assure dans un communiqué : « La domination croissante du marché de la société Amazon en termes économiques et culturelles dangereuses pour le marché du livre. » En février dernier, un éditeur allemand avait annoncé qu'il cesserait de vendre ses livres sur la plateforme, parce qu'il lui était demandé une remise de 50 % sur la vente de livres.

 

Pour l'instant, nous n'avons pas observé de comportement spécifique pour le marché français. Mais nul doute que la politique commerciale d'Amazon est en train de se durcir partout dans le monde.