Marguerite Durand : déménager pour “mieux valoriser ses fonds exceptionnels”

Cécile Mazin - 09.10.2017

Edition - Bibliothèques - bibliothèque feministe Paris - Marguerite Durand Paris - Anne Hidalgo bibliothèque


Depuis juillet dernier, le sort de la bibliothèque Marguerite Durand sise dans le XIIIe arrondissement est devenu un sujet quotidien. Ou peu s’en faut. Centre d’archives des luttes féministes menées depuis 1932, elle doit vivre un déménagement prochain. Sauf que le projet ne parvient pas à convaincre tout le monde, loin de là.

 



 

Récemment, ce sont les élus du groupe écologiste de Paris qui demandaient la création d’une bibliothèque féministe. Considérant qu’en 1932, la journaliste féministe Marguerite Durand, grande figure du féminisme du XXe siècle, a légué son propre fonds, collecté tout au long de sa vie, à la Mairie de Paris, à condition que celle-ci s'engage à ouvrir et à faire grossir le premier « Office de documentation féministe », la ville est engagée, estimaient-ils.

 

Il faudrait alors surseoir à déménager, tant que le projet n’est pas définitivement clair pour chacun, et surtout, axé sur l’avenir. Dans un communiqué, l’Association des Bibliothécaires de France vient d’apporter enfin son plein soutien à l’établissement. De nouvelles perspectives, assure l’organisation dans un communiqué, reproduit ci-dessous.

 

Si l’ABF se félicite des efforts de la Ville de Paris en matière de lecture publique et de son projet de mettre la médiathèque Melville au niveau des besoins d’un quartier populaire comme celui des Olympiades (Paris XIIIe), l’association s’interroge sur les conséquences du projet lié à l’intégration de la Bibliothèque Marguerite Durand à la Bibliothèque Historique de la Ville de Paris. 

 

La poursuite de l’amélioration de l’offre de lecture publique de la Ville de Paris ne doit pas se faire au détriment du fonds féministe unique que constitue la Bibliothèque Marguerite Durand.

Comme l’a rappelé la mission Orsenna à son lancement le 21 septembre dernier, les bibliothèques ne sont pas uniquement des lieux de conservation mais aussi et de plus en plus des lieux d’affirmation des valeurs démocratiques fondamentales.

 

Paris : les soutiens de la bibliothèque des femmes s'organisent

 

Pour l’ABF, les bibliothèques doivent refléter la diversité de la société, permettre à toutes les personnes de se construire et d’être reconnues. Les bibliothèques contribuent ainsi au vivre ensemble et au respect mutuel. C’est pourquoi il est essentiel de préserver et même de développer des lieux de mémoire et d'information spécialisés, qui contribuent, comme la Bibliothèque Marguerite Durand.
 



 

Alors que la solution purement logistique actuellement envisagée n’est absolument pas satisfaisante pour les chercheuses et les chercheurs ni pour les personnels de l’établissement, l’ABF appelle la Ville de Paris à développer un projet ambitieux pour la Bibliothèque Marguerite Durand. 

 

Le déménagement de la Bibliothèque Marguerite Durand doit ainsi être l’occasion de mieux valoriser ses fonds exceptionnels, d’améliorer ses conditions d’accès et de développer ses publics en affirmant les missions indispensables de cet établissement comme lieu de recherche, de mémoire et de construction de la pensée féministe.