Marielsa Niels photographie les bibliothécaires, loin des clichés

Antoine Oury - 10.06.2016

Edition - Bibliothèques - Marielsa Niels photographe - Marielsa Niels ABF - Marielsa Niels bibliothécaires


Si vous voulez énerver un.e bibliothécaire, parlez-lui de son chignon ou des livres qu'il.elle range toute la journée. Pour aider au renouvellement de l'image de la profession et briser les clichés figés, le groupe Auvergne de l'Association des Bibliothécaires de France, qui organise le 62e Congrès à Clermont-Ferrand, a fait appel à Marielsa Niels, photographe professionnelle.

 

Géraldine Debus, Médiathèque Communauté de Communes Entre Dore et Allier (CC Marielsa Niels)

 

 

Au cours de leur préparation du 62e Congrès de l'ABF (deux ans de travail, malgré tout), le groupe Auvergne de l'Association des Bibliothécaires de France s'est interrogé sur le moyen de « mettre en lumière les bibliothécaires auvergnats ». Un appel à projets plus tard, c'est celui de Marielsa Niels, photographe professionnelle originaire de Clermont-Ferrand, qui est retenu.

 

« Leur idée de départ était d'avoir des images qui changent des stéréotypes, il fallait au contraire montrer une vision très dynamique du métier de bibliothécaire. Puisque je travaille beaucoup sur les stéréotypes, j'ai proposé une série de mises en scène de professionnels dans leur lieu de travail », explique Marielsa Niels. Allier, Cantal, Haute-Loire, Puy-de-Dôme, elle sillonne l'Auvergne pour rencontrer et photographier 10 professionnels.

 

« J'ai réalisé une interview de chacun d'entre eux pour connaître leurs spécialités et leurs fonctions dans la bibliothèque », explique Marielsa Niels. Pour la mise en scène très fouillée des photographies, elle travaille d'ailleurs directement avec eux : « Elles viennent beaucoup des sujets photographiés, c'est le côté participatif que j'apprécie beaucoup et qui se retrouve d'ailleurs dans le métier de bibliothécaire », souligne la photographe.

 

Intéressée par « le stéréotype et l'humain de manière globale », Marielsa Niels avait déjà travaillé depuis cette perspective sur les femmes ou les enfants du voyage, entre autres. Elle propose en ce moment une autre exposition à Clermont-Ferrand, sur le métier d'avocat, à la Chapelle de l'ancien hôpital général : « il s'agit ici de portrait et pas de mises en scène, j'ai différentes démarches de travail selon les sujets ».

 

Véronique Maurin, Bibliothèque Riom Communauté (CC Marielsa Niels)

 

 

Fait notable, les photographies de Marielsa Niels sont placées sous licence Creative Commons à la demande du groupe ABF Auvergne : la photographe n'est bien sûr pas dépossédée des droits sur ces photographies, mais ces dernières pourront être utilisées gratuitement, sous certaines conditions. « Pour moi, les Creative Commons n'étaient pas tellement évidents, mais puisque le but est de casser les stéréotypes et de fournir des images à la fois plus colorées et plus originales, je comprends qu'on souhaite en favoriser une large diffusion. Dans cette perspective, cela fait sens. »

 

Née en 1986, Marielsa Niels pratique la photographie depuis une quinzaine d'années et est professionnelle depuis plus de 10 ans. « J'ai tout de suite su ce que je voulais faire, j'ai donc enchaîné filière pro, CAP et bac pro en photographie », précise-t-elle. Comme le souligne l'ABF, la photographe a déjà été exposée en Italie, au Canada, au Liban, au Niger, en Angleterre, au Portugal et en France dans une quarantaine d'expositions. Ses photographies ont notamment été publiées dans L'Express, Causette, La Parisien ou The Issue Magazine à l'international.

 

L'intégralité de la série « Portraits de bibliothécaires en Auvergne » sera bientôt disponible sous licence Creative Commons.