Mario Vargas Llosa : corruption et développement économique au Pérou

  • Partager sur Twitter

Victor De Sepausy - 11.09.2013

Entre Lima et Piura, deux villes péruviennes, le coeur de Mario Vargas Llosa balance. Et c'est dans ces cités, situées au nord-ouest du pays que se déroule l'intrigue de son dernier ouvrage, El héroe discreto. Sur fond de développement économique, et de la croissance qu'a pu connaître le Pérou, ce sont deux histoires que Vargas Llosa aborde.

 

 

11.04.17  Macri da la bienvenida al Premio Nobel de Literatura Mario Vargas Llosa

Vargas Llosa, air grave à la remise du prix Nobel

Gobierno de la Ciudad de Buenos Aires, CC BY 2.0

 

 

La première est celle d'un petit commerçant de Piura, Felicito Yanaqué, qui se fait littéralement extorquer et en parallèle, celle d'Ismael Carrera, puissant homme d'affaires, vivant dans la capitale, Lima : il va ourdir une funeste vengeance contre les deux fils qui ont cherché à l'assassiner. 

 

Au travers de ces deux hommes, c'est un Pérou prospère que Vargas Llosa dépeint, certes. Il évoque aussi les classes moyennes émergentes, confrontées à idées problèmes tels que la corruption et la criminalité. Au cours d'une conférence de presse, il explique que l'un des thèmes « est précisément les conséquences négatives de ce développement ». 

 

La croissance économique, dans presque tous les cas, entraîne une recrudescence de la mafia, et de la délinquance - donc du chantage et de l'extorsion, la protection obligatoire et payante, sous peine de voir son commerce saccagé ou détruit.

 

Corruption, mafia, les cancers qui minent la société

 

La corruption, le problème majeur de l'Amérique latine, note Vargas Llosa. Et face à elle, les convictions des gens honnêtes sont malmenées : il faut s'accrocher solidement à ses idéaux pour ne pas tomber. Une corruption qui est bien entendu liée au trafic de drogues « et une attitude méprisante vis-à-vis de la loi ». Chose qui propage un certain cynisme au sein de la population, et conduit à une légitimité de la mafia.

 

L'organisation devient alors « le cancer qui mine les institutions », souligne-t-il. « Je suis bien conscient qu'au sein de la classe politique, il y a beaucoup de corruption, une grande médiocrité et nombre de bêtises. » Il est essentiel alors que les gens sachent qu'il existe des sanctions contre les criminels, et que ces derniers doivent être sévèrement punis en conséquence. « C'est absolument fondamental, car sans cela, le système est affaibli, et peut paraître cautionner les crimes, même les plus monstrueux. »

 

La mauvaise image des politiques doit être combattue : « Si nous voulons des politiciens honnêtes, plus brillants et créatifs », alors il importe que les gens eux-mêmes changent et se montrent plus vertueux. « Les sociétés ont les politiques qu'ils méritent. » Lui-même avait tenté, en 1990 de briguer le poste présidentiel, mais Alberto Fujimori avait battu le Nobel de littérature au cours des élections. 

 

« Comme tous mes précédents romans, il a été conçu sur la base d'expériences personnelles », précise Llosa. À 77 ans, quand il est revenu à Piura, sa ville natale, il lui était pourtant impossible de retrouver les images de cette cité déserte, ou presque, aujourd'hui remplies d'hôtels et de grandes avenues. 

 

Cependant, il maintient : « La meilleure des choses qui soit arrivée dans le monde, c'est la mondialisation qui a conduit à une lente disparition des frontières, au mélange des cultures et à des idiosyncrasies, et une coexistence dans la diversité. » Et pas question de défendre les nationalismes, qui ont conduit à faire « des millions et des millions de victimes » au fil de l'histoire. 

 

Surtout que ce nationalisme se réveille un peu partout dans le monde. « Le nationalisme, c'est le retour à la tribu », insiste-t-il, en référence à Karl Popper. « Hors de la tribu, on trouve le commencement du progrès. » Sauf que son appel ne disparaît jamais complètement, et dans certaines circonstances, il devient même un douloureux traumatisme. « Je me suis toujours battu contre le retour à la tribu, car c'est l'abdication de nos responsabilités. »

Hachette Livre boucle un bon premier semestre 2016

  • Partager sur Twitter

Clément Solym - 29.07.2016

Le premier semestre du groupe Lagardère « confirme l’objectif de croissance », avec un chiffre d’affaires de 3,431 milliards €, soit +3,8 % en données consolidées. La branche Lagardère Publishing, le groupe Hachette Livre, enregistre une légère hausse de +0,3 % à 970 millions €. Les résultats présentés sont toutefois impactés par la dépréciation de la livre sterling, indique le groupe.    ActuaLitté, CC BY SA 2.0     Lagardère Publishing est plutôt en bonne forme, tout particulièrement en France, avec une croissance de 2,5 % motivée...

Les ventes d'Amazon en hausse pour le deuxième semestre, à 30,4 milliards $

  • Partager sur Twitter

Antoine Oury - 29.07.2016

L'époque où Amazon faisait état de résultats financiers négatifs semble bel et bien révolue : le géant de la vente en ligne réalise des résultats à la hausse depuis quelques mois. Ceux du deuxième semestre de l'année 2016 ne font pas défaut : avec des ventes nettes de 30,4 milliards $ et un flux de trésorerie disponible estimé autour des 2,5 milliards $. Mais ce sont surtout les actionnaires qui sont à la fête.   (MIKI Yoshihito, CC BY 2.0)     Les ventes d'Amazon gagnent encore 31 % pour ce deuxième semestre 2016, avec un flux de...

Dawoud Saadoun reçoit le premier Prix de L'Autre Édition pour Un jour particulier

  • Partager sur Twitter

Antoine Oury - 16.06.2016

Les sociétés Édilivre, BoD, Publishroom, Société des Écrivains et Publibook, spécialisées dans l'autopublication et les services aux auteurs indépendants, se sont associés pour créer un prix littéraire mettant en lumière le talent d'auteurs qui ne sont pas passés par les sentiers traditionnels de l'édition... Le Prix de L'Autre Édition a désigné son premier lauréat.       Pour cette première édition du Prix de L'Autre Édition, le jury a récompensé Dawoud Saadoun, pour Un jour particulier, publié chez Édilivre.   Le résumé de...

Première édition de la Journée des librairies indépendantes du Québec

  • Partager sur Twitter

Cécile Mazin - 16.06.2016

C’est ce samedi, 18 juin 2016, que se déroulera la première édition de la Journée des librairies indépendantes, organisée par le réseau Les libraires. Véritable fête de la lecture, cette Journée démontre l’importance de la librairie comme lieu culturel et comme endroit de promotion de la littérature.        À travers le réseau des 103 librairies indépendantes, des activités en tout genre sauront ravir les lecteurs. Animations et lectures pour les plus jeunes, rencontres et causeries avec des auteurs d’ici. Des invités spéciaux, clients comme...

Le graveur et imprimeur en taille douce Didier Mutel reçoit le Prix Liliane Bettencourt

  • Partager sur Twitter

Antoine Oury - 16.06.2016

Depuis 1987, la Fondation Bettencourt Schueller, reconnue d'utilité publique, s'est donnée comme mission de « donner des ailes au talent » en attribuant notamment différentes récompenses. Le Prix Liliane Bettencourt pour l’intelligence de la main en fait partie, avec trois trophées distincts : Talents d’exception, Dialogues et Parcours, qui bénéficient chacun d'une dotation de 50.000 €.       Le graveur et imprimeur en taille douce Didier Mutel reçoit le Prix Talents d'exception, qui récompense l'excellence d'un artisan d'art, pour le livre...

De la BD franco-belge en numérique dans toutes les bibliothèques du monde

  • Partager sur Twitter

Cécile Mazin - 14.06.2016

La plateforme française izneo s’est associée avec Overdrive, filiale de Rakuten, pour ouvrir la diffusion de son catalogue de BD numérique. Avec plus de 14.000 titres, izneo a pu rendre accessible 400 exemplaires en prêt numérique pour des établissements internationaux, en contrat avec Overdrive. Moins de 3 % de l’ensemble des titres disponibles, donc.        Dans un communiqué, on apprend donc que les 3 % du catalogue d’izneo pour Overdrive sont disponibles « dès maintenant auprès de 33 000 de bibliothèques, écoles et comités d’entreprises aux...

L'écrivain Jorge Luis Borges, disparu voilà 30 ans

  • Partager sur Twitter

Cécile Mazin - 14.06.2016

La Fondation dédiée à l’écrivain argentin Jorge Luis Borges entend rendre un immense hommage ce 14 juin. Présidée par la veuve de l’auteur, Maria Kodama, elle commémorera le décès de l’auteur, le 14 juin 1986, avec la perspective de diffuser toujours un peu plus son travail et ses œuvres auprès du public.    Borges et Derrida     Située à Genève, la Fundación Internacional Jorge Luis Borges salue également le travail de l’épouse : « Elle est la première à respecter et garantir le respect de l’œuvre de Borges, et son souvenir, et tout...

Librairies contre Amazon : l'inadmissible concurrence fiscale

  • Partager sur Twitter

Cécile Mazin - 13.06.2016

L’optimisation fiscale permise par les États européens est au cœur des conflits actuels : les entreprises américaines qui ont mis un pied sur le Vieux Continent profitent de ces mesures pour limiter leurs prélèvements. Au point que la concurrence devienne rude, voire impossible, entre les structures physiquement installées, et les géants du Web, fraîchement débarqués. James Daunt, patron des librairies Waterstones en Angleterre, revient une fois de plus sur le cas Amazon.   ActuaLitté, CC BY SA 2.0     Rivaliser avec le gorille américain n’est pas de...

Les conseils de lecture d'Hillary Clinton c'est de prendre le large

  • Partager sur Twitter

Cécile Mazin - 11.06.2016

Même si Barack Obama a sifflé la fin de la récréation dans le camp démocrate, en apportant son plein soutien à Hillary Clinton, l’Amérique n’en a pas moins assez de la famille. Et pour la candidate la bataille est encore loin d’être achevée, raison pour laquelle dans le très institutionnel New York Times, elle confie... ses lectures du moment.        Bernie Sanders, l’ancien rival démocrate, est désormais rallié à la cause de la candidate, Hillary Clinton, et si Mitt Romney, candidat républicain de 2012, a juré qu’il ne voterait ni pour Hillary...

Marc Victor reçoit le Prix des lecteurs L'Express/BFMTV 2016

  • Partager sur Twitter

Antoine Oury - 11.06.2016

Ils étaient douze au départ, il n'en reste qu'un, et il s'agit du livre Le bout du monde de Marc Victor, publié aux éditions JC Lattès en janvier 2016. Les dix lecteurs du jury du Prix L'Express/BFMTV 2016 ont désigné ce 8 juin 2016 leur lauréat de l'année, choisi parmi une sélection de romans parus lors de la dernière rentrée littéraire de janvier. La récompense a été remise à l'auteur par le jury, présidé cette année par Laurent Binet, en présence de Christophe Barbier, directeur de la rédaction de l’Express et de Guillaume Dubois, directeur général...