Mark Baumer, l'auteur itinérant, est mort alors qu'il sillonnait l'Amérique pieds nus

Antoine Oury - 30.01.2017

Edition - International - Mark Baumer auteur - Mark Baumer mort - I am a Road


Le gigantesque voyage de Mark Baumer s'est terminé. Auteur, poète et activiste installé à Rhode Island, il avait entrepris de travers les États-Unis pieds nus en 2016, de la côté Est à la côte Ouest, en relatant son périple. Le 21 janvier dernier, Mark Baumer a été renversé par un véhicule qui a quitté la route, le tuant sur le coup.

 

Mark Baumer, via Instagram

 

 

À 27 ans, Baumer avait déjà osé — et relevé — ce défi un peu fou : traverser les États-Unis à pied. À l'époque, il prévoyait un périple de trois mois environ, qui s'était finalement soldé à 81 jours pour 4000 kilomètres et beaucoup de poussières. Baumer avait raconté tout son périple dans I Am a Road, un récit de voyage toujours disponible.

 

6 années plus tard, Baumer avait voulu recommencer l'expérience. Pieds nus, cette fois, et avec une cause plus grande que lui sur ses épaules, le réchauffement climatique. Comme pour son premier voyage, il tenait un carnet de route au jour le jour, Barefoot Across America. Baumer avait quitté Rhode Island en octobre 2016, mais l'hiver glacial, dans l'Ohio l'avait forcé à s'arrêter. Il avait donc un peu triché, en prenant un bus pour la Floride, ou un climat plus clément allait lui permettre de reprendre sa route.

 

C'est sur une route de cet État que Baumer a perdu la vie, le samedi 21 janvier dernier, renversé par un SUV qui a quitté la route. C'était son 101e jour pieds nus en Amérique.

 

 

 

Day 101 of crossing america barefoot

Une photo publiée par mark baumer (@baumerworld) le

La dernière image sur le compte Instagram de Mark Baumer

 

 

« Quand j'ai commencé à marcher, j'ai tout de suite eu l'envie d'arrêter la circulation jusqu'à ce que toutes les routes en Amérique soient mortes », avait écrit Baumer. « Un jour, tout le monde pourra marcher au milieu de la route, libre de toute la violence que cette société a construite. » Adepte de la décroissance et de la régulation de la consommation, Mark Baumer était devenu un symbole de cette tendance écologique et politique.

 

Baumer aimait relever des défis : pour l'année 2012, il s'était fixé un objectif de 50 livres écrits en 12 mois, et demandait à ses lecteurs de réunir 50.000 $ via Kickstarter. La campagne s'était arrêtée à 2.000 $, ce qui n'avait pas dissuadé l'écrivain d'écrire 50 livres — ce qu'il fit.

 

 

 

Day 92 of crossing america barefoot

Une photo publiée par mark baumer (@baumerworld) le


 

La campagne qui accompagne sa seconde traversée des États-Unis, pieds nus, a battu tous les records : 603 personnes ont versé pour plus de 25.000 $ de dons, alors que seulement 10.000 $ étaient réclamés. 

 

« Nous avons maintenant comme président quelqu'un qui ne se soucie pas de l'avenir de l'humanité sur cette planète » avait écrit Mark Baumer le jour de l'intronisation de Donald Trump...

 

 

 

Day 88 of crossing america barefoot

Une photo publiée par mark baumer (@baumerworld) le


via Washington Post