Maroc : El Pais interdit pour des bonnes feuilles diffamatoires

Clément Solym - 28.02.2012

Edition - International - Maroc - Mohammed 6 - El Pais


Le quotdiein espagnol El Païs vient de subir les foudres marocaines, après la publication, dans son édition de dimanche, d'extraits d'un livre critiquant ouvertement le règne de Sa Majesté M6. Selon les autorités du pays, le livre est tout simplement diffamatoire, et au ministère de la Communication, on a pris les mesures nécessaires.

 

C'est un responsable dudit ministère qui explique à l'AFP, qu'avec la publication de ces bonnes feuilles, le journal entrait dans l'illégalité et la diffamation. Dès lors, la publication « porte atteinte à l'image de Sa Majesté et aux institutions du pays », estime-t-on. 

 

Catherine Graciet et Éric Laurent, coauteurs du livre Le Roi prédateur, publié ce 23 février, chez Seuil, va provoquer l'ire de M6 et de ses proches. « L'interdiction du journal n'a rien à voir avec la liberté d'expression. Il s'agit de diffamations », ajoute le responsable du ministère. 

 

 

 

Une situation déplorable, et déplorée, surtout que les relations entre les deux pays actuellement auraient tendance à s'assouplir. Et que les officiels Marocains reprocheraient à El Pais de multiplier les articles un peu à charge. 

 

Retrouver le livre des journalistes, en librairie

 

 

C'est ainsi qu'une caricature de M6 avait provoqué la colère, une fois n'est pas coutume de l'entourage royal. « Dans cette caricature, il y a une volonté délibérée de défigurer l'image pour porter atteinte à la personne du roi », expliquait-on alors. 

 

Moralité, El Pais est désormais interdit, et jusqu'à nouvel ordre au Maroc. 

 

C'est beau, la liberté de la presse, mais ça coûte un peu la peau des Fes...