medias

Marquette-lez-Lille : “La bibliothèque ne ferme pas, elle change de statut”

Antoine Oury - 26.09.2018

Edition - Bibliothèques - Marquette-lez-Lille bibliotheque - bibliotheque associative - fermeture bibliotheque


Cet été, un « collectif des adhérents de la bibliothèque de Marquette-lez-Lille » avait alerté, par l'intermédiaire d'une pétition, sur la situation de l'établissement : à partir du 1er janvier 2019, la bibliothèque municipale deviendrait associative, avec une gestion confiée à Bibliothèques pour tous. Une décision contestée, mais assumée par le maire de la commune, Jean Delebarre, à quelques heures du vote de la mesure en conseil municipal.

 
Le centre culturel Jean Piat, qui abrite la bibliothèque de Marquette-lez-Lille
 

« Le 1er janvier 2019 sonnera le glas de la bibliothèque municipale de Marquette Lez Lille » dénonce une pétition mise en ligne l'été dernier, après la décision annoncée en juin 2018 de changer le statut de la bibliothèque de la commune de Marquette-lez-Lille. Pour des raisons financières, la mairie de la commune annonçait qu'elle confierait prochainement la gestion de l'établissement à l'association Bibliothèques pour tous.

 

« Est-ce à dire que la commune est en si grande difficulté financière qu'elle ne peut plus honorer le salaire d'un agent communal ? Et ce, malgré des comptes excédentaires de 2,3 millions d'euros », soulignent les signataires de la pétition, qui rassemble près de 500 signatures aujourd'hui.

 

L'Association des Bibliothécaires de France (ABF) avait elle aussi réagi à la décision de la municipalité, dans un courrier. « L’ABF s’inquiète pour l’avenir professionnel de la bibliothécaire — agent communal — qui s’est pleinement investie jusqu’alors afin de développer la lecture publique sur le territoire de votre commune », indiquait l'association, qui soulignait aussi que le fonctionnement du « réseau associatif des Bibliothèques pour Tous, qui pratique la location de livres [...] installe de fait une inégalité de traitement parmi la population, en excluant tous ceux dont les revenus insuffisants se voient alors interdits d’accès aux livres ».

 

L'ABF conseillait au maire de se rapprocher de la DRAC et des Conseillers Livre et Lecture, pour déterminer quelles « aides [...] l’État pourrait éventuellement vous apporter afin d’améliorer la bibliothèque existante et développer la lecture publique sur le territoire de votre commune ».

 

“La médiathèque, c'est le dernier point
culturel de la commune”

 

Dans un courrier adressé aux signataires de la pétition et cité par La Voix du Nord, le maire de Marquette-lez-Lille répond : « Ne mentez pas, Mesdames et Messieurs les rédacteurs anonymes, la bibliothèque ne ferme pas, elle change de statut. » « Elle passe de bibliothèque municipale à bibliothèque associative », ajoute l'élu, qui précise que Bibliothèque pour tous s'est engagée auprès de la commune à mettre en place un principe d'adhésion plutôt que de location.

 

« Il faut voir en ce changement de statut une formidable opportunité offerte aux Marquettois : celle de bénéficier d’une structure dynamique et qualitative animée par des personnes passionnées et soucieuses de partager leur goût de la lecture », termine Jean Delebarre. La décision de changement de statut sera soumise au conseil municipal ce jeudi.




Commentaires

Exemple typique d'une privatisation de service public, mais comme c'est pas Vinci, on n'utilise pas le mot.

Et au vue des déclarations de nos élites et autres décideurs politiques, vivement que ça se généralise (et c'est en bonne voie) aux autres service publics (santé, éducation ...)
Il s'agit effectivement d'une privatisation à la mode communale. Je suppose que les fonds de cette bibliothèque avaient été acquis avec un budget communal (et les impôts des habitants). Bel exemple de liquidation d'un service public.
A force de sous traiter la commune perd le contact avec ses concitoyens. La mairie aurait dû ouvrir la discussion, écouter les adhérents avant de sortir l'artillerie lourde et que dire de la bibliothécaire appréciée de tous. Aucune consideration du maire pour ses habitants et son personnel.

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.