Marre des vampires, Stephenie Meyer aimerait revenir à Twilight, plus tard

Clément Solym - 17.11.2009

Edition - Société - Stephenie - Meyer - aimer


Le mieux est l'ennemi du bien. Et la Meyer, est l'ennemie du pire ? En tout cas, on ne parle plus que d'elle, Stephenie, depuis son passage chez Oprah. Parce qu'avec les dizaines de millions d'exemplaires vendus de la saga Twilight, c'est tout de même elle qui a dynamisé les ventes chez Hachette durant plusieurs trimestres. Et que si j'étais éditeur, je la pousserais aux fesses - sans toucher, c'est péché chez les mormons - pour qu'elle nous le ponde ce cinquième tome.

Mais voilà, elle en a ras-le-bol des vampires, la miss Meyer. Et de son propre aveu. « Je pense que j'ai besoin d'une petite pause. Je dois faire le ménage... J'en ai un peu marre des vampires en ce moment. » Ah, facile, de cracher dans la soupe, madame. Ce sont tout de même les morts-vivants qui alimentent votre compte en banque actuellement. Et songer un peu aux lecteurs qui vous vénèrent (du verbe vénérer, hein, pas énerver en verlan...) : vous vous devez bien à eux !

Mais voilà, depuis qu'elle s'est essayée à la science-fiction à la manière Harlequin dans Les âmes vagabondes, Meyer préférerait explorer ce thème plutôt que de revenir aux suceurs de navet. Selon elle, c'est une véritable trilogie qui donnera suite au premier volume. Un nouvel ouvrage lui démange les méninges et elle se lancerait volontiers, la miss : quelque chose de « complètement inédit, totalement imaginaire ». On attend de voir.

Alors la suite de Bella et Edward ? Elle pourrait y revenir, oui, elle pourrait le faire, mais ce n'est pas le moment. Elle ne se sent pas dans le mood... Et Midnight Sun, le cinquième tome piraté sur la toile qui a mis un terme définitif à son inspiration, bien... risquerait-il de ne jamais voir le jour.

« J'ai besoin de me sentir seule avec le sujet pour être en mesure de l'écrire et ce n'est pas le cas actuellement avec ce livre. Tant de personnes ont surenchéri sur ce sujet. J'ai dépassé le choc de cela, mais pas l'implication que tout un chacun a apportée, et je ne sens plus du tout le sujet comme mien. J'espère qu'avec un peu de temps, le temps d'écrire autre chose, et me sortir cela de la tête pendant un moment... C'est clair dans ma tête, j'aimerais y revenir. »