Martin Amis voit la littérature devenir réservée à une élite

Victor De Sepausy - 02.05.2014

Edition - Martin - Amis - futur


S'inscrivant à contre-courant d'une démocratisation de la littérature, l'écrivain britannique s'est montré assez pessimiste au micro de Philosophie magazine. Pourtant, avec le livre numérique et la croissance inexorable d'Internet, l'accès à la connaissance, et plus particulièrement à tous les chefs-d'oeuvre de la littérature mondiale, devient de plus en plus aisé.

 

Pourtant, Martin Amis prévoit que dans quelques décennies, « vingt ou trente ans, la littérature n'aura pas disparu mais sera devenue un hobby pour quelques amateurs éclairés, comme l'est aujourd'hui l'opéra. Seul un cercle restreint s'y intéressera. Ce calme devrait profiter à la qualité artistique des œuvres, laquelle ne se mesure pas à l'intensité de la publicité, mais seulement avec le passage du temps. », rapporte le blog Mediapart « D'irrépressibles possibles, ce caillou ».




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.