Martin Hirsch prône davantage d'autonomie pour les jeunes

Clément Solym - 22.06.2009

Edition - Société - Hirsch - propositions - autonomie


Mardi 23 juin 2009, Martin Hirsch va essayer d’obtenir un accord au sein de la commission sur la politique de la jeunesse sur un livre vert, conclusion de dix semaines de réflexion. Le haut commissaire à la jeunesse vient avec cinquante propositions pour rendre les jeunes plus autonomes.

Une plus grande autonomie financière :

Martin Hirsch souhaite aboutir à la mise en place d’une loi d’orientation sur la jeunesse pour les cinq ans à venir. Il s’agit dans un premier temps de faire un geste fort en faveur de l’autonomie financière des jeunes.

Partant du constat que « la société a légué aux jeunes d'aujourd'hui ses dettes. Elle doit maintenant honorer la sienne à leur égard et leur permettre de prendre leur place sans délai et sans parcours du combattant », Martin Hirsch voit loin. Plusieurs pistes seront proposées pour arriver à une autonomie financière des jeunes.

L’une de ces propositions serait de doter chaque jeune d’un compte abondé par l’Etat en fonction de la situation des parents. Un jeune pourrait ainsi disposer, a maxima, de 4000 euros à 18 ans. Mais un prêt pouvant aller jusqu’à 10 000 euros remboursable lorsqu’une situation professionnelle stable sera acquise pourrait être mis en place.

Une aide ciblée pour les jeunes les plus en difficulté :

Une autre hypothèse est de davantage cibler les mesures en aidant tout particulièrement les jeunes sans emploi ou sans formation avec un complément de ressource ou un prêt afin de financer la reprise d’études. Rappelons que le RSA ne concerne, pour l'instant, que les jeunes âgés de plus de 25 ans.

Concernant l’orientation, qui, pour l’instant, fonctionne essentiellement sur un système sélectif avec des voies royales et des voies de garage, l’ambition serait de créer un processus au long cours où l’élève pourrait expérimenter avant de choisir définitivement. Un droit à l’erreur serait ainsi rendu possible.