Mary Trump : le livre sur son oncle Donald libre de mettre le feu

Nicolas Gary - 14.07.2020

Edition - International


Embarquée dans une procédure juridique, la nièce de Donald Trump a obtenu justice. Une ordonnance interdisant la parution de son livre avait été délivrée, qui finalement est levée. Le juge de la Cour Suprême de New York l’autorise à diffuser et parler librement de son ouvrage.

Donald Trump
 

Le juge Hal Greenwald a donné le feu vert au livre Too Much and Never Enough : How My Family Created the World’s Most Dangerous Man, présenté dans les médias comme une incursion dans la vie du président des États-Unis. Mary Trump devient ainsi la première à s’ouvrir aussi largement sur qui est le POTUS en dehors des tweets qu’il assène. 

Le porte-parole de l’auteure est impatient que le public puisse lire ce brûlot, maintenant que les poursuites sont définitivement enterrées. 
 

Famille dessoudée


Chose amusante, c’est l’oncle de Mary, et deuxième frère du président, Robert, qui était à l’origine de cette attaque. Son père, Fred, est décédé en septembre 1981. Selon la plainte, le livre entrait en violation des accords passés en 2001, découlant de la volonté du père de Mary. Et tant que l’ordonnance n’était pas balayée, la jeune auteure ne pouvait assurer aucune promotion ni accorder d’interviews.

L’éditeur, Simon & Schuster, avait déjà obtenu de pouvoir publier l’ouvrage, en dépit d’une autre procédure, et décidait même d’en avancer la publication à ce 14 juillet.

Son avocat souligne que le Premier amendement plaidait en sa faveur, en ce qu’il interdit « les restrictions a priori, en tant qu’atteintes intolérables au droit de participer à la démocratie ». Désormais, le peuple américain pourra se faire une idée peut-être faussée, mais tout de même intime du président. 

Psychologue clinicienne, Mary Trump présente Donald comme le produit de la négligence d’une mère absente et d’un père totalement sociopathe. Le président souffrirait de plusieurs troubles psychologiques, desquels ont découlé mensonges et tromperie, tout au long de sa vie. 

Depuis la Maison blanche, on clame que « c’est un tissu de mensonges, et uniquement de mensonges. Ce sont des allégations ridicules et absurdes, qui n’ont absolument aucun rapport avec la vérité ». 

Largement en tête des meilleures ventes sur Amazon.com — sans que cela ne permette réellement de saisir ce que cela signifie en volume — la couverture médiatique est déjà exceptionnelle. 

« Le droit absolu de publier est une liberté américaine sacrée et un principe fondateur de notre république, et nous saluons la cour », ajoute l’éditeur dans une récente déclaration. Le livre doit sortir en France à l’automne, publié chez Albin Michel, sous le titre Trop et jamais assez.
 

Et concrètement ?


La presse s’est ruée, et traque désormais toutes les anecdotes encor inconnues, et Mary Trump pourrait ne pas décevoir les journaux. « Personne n’a remarqué qu’aucun membre de sa famille, à part ses enfants, son gendre et sa femme, n’a dit un mot en sa faveur, durant toute la campagne », pointe-t-elle. De quoi donner le ton. 

À l’acrimonie familiale s’ajoutent des histoires d’argent et d’héritage, évidemment. Et des rancœurs, exacerbées par les sommes en jeu, autant que les crises d’ego…

Installé dans le rôle d’héritier, après le décès de son grand frère Fred, et père de Mary, Donald se serait surtout retrouvé avec des habits bien trop grands pour lui. Un délire de grandeur qui s’est prolongé grâce à la fortune familiale, dont Fred tentait d’endiguer l’hémorragie. « Tout le monde dans ma famille a connu une combinaison de privilèges et de négligences », souligne le livre.

Dont acte.


photo : Gage Skidmore, CC BY SA 2.0


Commentaires
Bonjour,

Le monde devra s'habituer à être gouverné par des femmes et hommes politiques extrémistes, de plus en plus incompétents, irresponsables...sans que les peuples gouvernés s'en émeuvent. Pourquoi ? Entre autres parce que tout va vite, il y a trop d'infos, on oublie vite ce qui s'est passé la veille. Donc, on s'en fout. Les politiques les plus cyniques, opportunistes et sans état d'âme en profitent. À développer. Le Comte de Maquens.
Non seulement je vous donne raison mais je vais plus loin.

La grande majorité de ce qui compose l'humanité est béate d'admiration devant la réussite et pardonne tout au nom de cette même réussite.

La fin justifie tous les moyens.
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.