Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

Marylin Monroe, encombrante maîtresse pour Jackie Kennedy

Nicolas Gary - 05.08.2013

Edition - International - Kennedy - Marilyn Monroe - maitresse


De toutes les maîtresses de son président de mari, Marilyn Monroe était celle qui dérangeait le plus Jackie Kennedy. Et pourtant, elle les connaissait toutes, et parvenait à supporter paisiblement avec elles. Dans Marilyn, c'était la goutte d'eau qui faisait vaciller le vase conjugal.

 

 

Marilyn Monroe

Abee5, CC BY 2.0

 

 

Christopher Andersen vient de publier un ouvrage These Precious Few Days: The Final Years of Jack with Jackie, racontant comment la première Dame composait avec les maîtresses de son époux. Monroe s'était, avec le temps, convaincue qu'elle serait la seconde épouse de Kennedy, assurant à ses amis : « Tu ne me verrais pas en Première Dame ? »

 

Jackie était surtout terrorisée de ce que l'actrice aurait pu tout exposer sur la place publique, à tout moment et « provoquer un scandale en mesure d'anéantir la réputation de son mari, de détruire son mariage, et de la ridiculiser ». Et ça, pas question de le supporter. 

 

Dans le livre, Andersen évoque même une conversation entre les deux femmes, après que Marilyn a appelé directement à la Maison Blanche, racontant ouvertement sa liaison avec JFK. La réponse de Mme Kennedy est sensationnelle : « Marilyn, vous voulez vous marier avec Jack, c'est génial. Et vous emménagerez à la Maison blanche, assumerez les responsabilités de la Première Dame, et je file, en vous laissant tous les problèmes. »

 

Jack était volage et coureur de jupons, et Jackie s'est confiée au Dr Finnerty, son médecin personnel. Elle se plaignait d'une vie sexuelle peu satisfaisante, expliquant que son époux était un brin précoce, et s'endormait rapidement. Le médecin s'est fendu de quelques conseils, qui ont amélioré légèrement les relations, sans pour autant empêcher le président de continuer à flirter. 

 

En 1962, Mimi Alford était entrée en stage pour le président. Elle avait publié en février 2012 des mémoires, pour raconter comment, à 19 ans, désirée par l'homme le plus puissant des États-Unis, elle avait résisté. « Le fait d'être désirée par l'homme le plus célèbre et puissant en Amérique a seulement amplifié mes sentiments, toute résistance était hors de question. C'est pourquoi je n'ai pas dit non au président. C'est la meilleure réponse que je puisse donner » écrivait-elle.

 

via Telegraph