Marylin Monroe, la star, la femme et les diamants... littéraires

Clément Solym - 04.08.2010

Edition - Les maisons - marilyn - monroe - joyce


La découverte de la passion de Marilyn Monroe pour la poésie, ou encore les romanciers Beckett et Joyce, pourtant réputé complexe, avait fait son petit effet en avril dernier. Le livre Fragments, remonte à 1943 et contiendra des poèmes, des photos et d'autres textes plus anciens encore.

Farrar, Strauss and Giroux, l'éditeur américain a su mettre l'eau à la bouche du monde entier, en avril dernier et Bernard Comment, l'éditeur français du Seuil qui le fera paraître le 12 octobre, tente de relancer l'intérêt pour ce livre dans les colonnes du Figaro.

Amusant d'ailleurs, nos confrères semblent oublier que c'est fin avril, et non en juin, comme ils l'assurent, que les mémoires de Marilyn, alias Norma Jeane Mortenson, ont été dévoilées au public. Mais ce petit problème de chronologie n'est pas bien important.

L'éditeur donne quelques détails supplémentaires : « On retrouve, dans ses textes très personnels, James Joyce, qu'elle avait découvert à vingt-six ans, en interprétant des extraits du mythique monologue de Molly. Elle admirait également Samuel Beckett, aux succès naissants, alors qu'elle fréquentait l'Actor's Studio, à son arrivée à New York. Plus surprenante encore, sa fascination pour le barde Walt Whitman, le fondateur de la poésie américaine moderne. »

Ou encore : « Il y a une certaine mélancolie dans le ton du livre, et ce qui est très beau dans certaines notes est la façon avec lesquelles s'associent les idées, même si elles sont disséminées sur la page. »

Comme nous le précisions en avril :
On y découvre ses frustrations personnelles, ses préoccupations quotidiennes de femme - devenue une célébrité idolâtrée à travers le monde. Des recettes de cuisine, par exemple, que la sex-symbol déploie ou des méthodes pour devenir une star de plus en plus. Mais également son séjour en hôpital psychiatrique, ou ses souffrances, qui ont nécessité qu'elle couche sur le papier tous ces textes.

L'ensemble a été écrit en 1951 - un peu avant que ne décolle sa carrière d'actrice - et s'achève en 1962, durant son mariage avec le joueur de base-ball Joe DiMaggio, époque où l'on évoque aussi Arthur Miller et John Fitzgerald...
Il n'y a pas grand-chose de plus à apprendre, sinon quelques détails, assez anecdotiques, en attendant la parution du livre, sur le site du Figaro.