Maryse Condé a reçu son Prix Nobel “alternatif” à Stockholm

Antoine Oury - 10.12.2018

Edition - International - Maryse Conde prix nobel - prix nobel alternatif - prix nobel litterature


Le Prix Nobel de Littérature « alternatif », décerné en 2018 suite au report du Prix Nobel de Littérature « officiel », a été remis ce dimanche 9 décembre à Maryse Condé. Très émue, l'auteure a déclaré dans son discours qu'il était possible de devenir écrivain « qu'on soit femme, noire ou originaire d'un tout petit pays ».


Maryse Condé, ce dimanche à Stockholm
 

Quelques semaines après avoir appris qu'elle était la lauréate du Prix Nobel de Littérature « alternatif », Maryse Condé s'est rendue à Stockholm pour y recevoir sa récompense, remise par la Nouvelle Académie, un collectif d'acteurs culturels et de journalistes suédois. Des bibliothécaires suédois avaient proposé une liste qu'une quarantaine d'auteurs du monde entier.

Maryse Condé a reçu les 320.000 couronnes suédoises, soit 31.000 €, ainsi qu'une statuette en bronze représentant une femme dressée sur un livre, symbole de force, de courage et de sagesse. « Quelque chose que l'on retrouve dans vos livres et en vous », ont déclaré les membres de l'organisation du Prix Nobel de Littérature « alternatif ».

« Je suis fière, extrêmement fière, d'être celle qui a fait entendre la voix cachée de la Guadeloupe », s'est réjouie Maryse Condé devant le public réuni à Stockholm. Elle est revenue sur sa rencontre avec la littérature : « Quand j’avais 10 ou 12 ans, une amie de ma mère m’a offert un livre pour mon anniversaire. L’auteur du livre s’appelait Emily Brontë, le livre Les Hauts de Hurlevent. En Guadeloupe, où je vivais, personne n'en avait entendu parler. Mais dès que j'ai lu quelques pages, c'était pour moi qu'il avait été écrit. »

Née en 1934 à Pointe-à-Pitre, en Guadeloupe, Maryse Condé a notamment signé Traversée de la mangrove, en 1989, La Migration des cœurs, en 1995, et récemment Le Fabuleux et Triste Destin d’Ivan et d’Ivana, en 2017. Elle s'est toujours intéressée à et engagée pour la reconnaissance de la littérature antillaise, avec plusieurs études dont La Parole des femmes : essai sur les romancières des Antilles de langue française, dès 1979.

À ce titre, elle a déploré le manque d'attention de la métropole à l'égard de la Guadeloupe. « La Guadeloupe a un peu disparu du monde. On n'en parle que dans deux occasions : la route du rhum et les cyclones. D'un côté, les occidentaux s'amusent, de l'autre nous pleurons », a indiqué Maryse Condé auprès de la 1ère.




Commentaires
For a succinct introduction to the importance of her work, please, turn to this short exposition [en Anglais]: https://www.newenglishreview.org/custpage.cfm?frm=189485&sec_id=189485
Maryse Condé est une très grande femme de lettres et cette récompense est amplement méritée. Bravo, Madame, et merci pour cette oeuvre magnifique que vous nous avez offerte.
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.