Masterisation: un gouvernement sourd, des décrets bientôt publiés

Clément Solym - 03.07.2009

Edition - Société - ministre - éducation - Chatel


Le nouveau ministre de l'Éducation nationale, Luc Chatel, aurait déclaré, lors de sa rencontre avec les syndicats enseignants, que les décrets sur leur formation allaient être « très rapidement publiés », a indiqué l'AFP. Le ministère a effectivement confirmé que « le processus de publication des décrets, qui est en cours, ira à son terme ». Ils devraient passer devant le Conseil d'État d'ici une quinzaine de jours.

Master... of the game

Ces décrets instaurant la mastérisation du recrutement des enseignants et la suppression du passage par l'IUFM (Institut universitaire de formation des maîtres) sont pourtant rejetés massivement par la communauté universitaire. Ils font partie des réformes ayant entraîné d'importants mouvements de mobilisation dans les universités cette année.

Néanmoins, le secrétaire général du SNUipp-FSU, Gilles Moindrot, a déclaré à l'AFP que Luc Chatel « va chercher à établir une concertation » et qu'il « y a un changement de ton » par rapport à son prédécesseur Xavier Darcos. Il a en tout cas essayé de renouer avec les syndicats. Le ministre aurait « indiqué qu'il recevrait la commission Marois-Filâtre », chargée de faire des recommandations sur formation des enseignants pour le 15 juillet.

Président d'univers cités

Il faut cependant rappeler à M. Chatel que la Conférence des présidents d'université (CPU), ainsi que Daniel Filâtre, président de Toulouse II-Mirail, ont quitté cette commission il y a presque un mois face au passage en force du gouvernement, qui n'a pas attendu la remise de son rapport pour prendre des décisions. Il y est bien habille de prétendre recevoir prochainement cette commission consultative, qui a déjà explosé en vol, alors que les décrets passent devant le Conseil d'État d'ici peu.

Rappelons également qu'en début de semaine, le ministre de l'Éducation avait déclaré, lors d'une visite à Colombey-les-Deux-Eglises, que « la masterisation est une réforme qui va se faire, car elle est nécessaire », ajoutant que « la concertation [était] terminée ».

Dans le même temps, les collectifs des IUFM de Lyon et de Grenoble ont publié mercredi un « Manifeste pour la formation des enseignants » sur Médiapart. Ils y demandent le retrait total des décrets, et font des propositions pour améliorer la formation des enseignants, en maintenant un recrutement par concours à Bac+3. Pas sûr que Luc Chatel entende cet appel lors des « concertations »...