Masterpiece, la téléréalité italienne s'empare de la littérature

Clément Solym - 18.11.2013

Edition - International - téléréalité - Italie - littérature


Il fallait bien que la téléréalité s'empare de la littérature, et c'est une chaîne italienne qui s'est lancée. D'ailleurs, pas question de s'y tromper, c'est Fremantle, la société à l'origine de X Factor, qui coproduit Masterpiece, talent scrittori, avec l'éditeur RCS Libri, diffusé à 21h250 sur Rai3. Un talent show assure-t-on, qui offrira au vainqueur de publier un roman, avec un tirage à 100.000 exemplaires.

 

 

 

 

Dans un appel à textes important, ce sont 5000 manuscrits qui ont été reçus, et 70 candidats que la chaîne a retenus, avec des profils sociologiques les plus variés possible.  Ce dimanche, le programme a donc fait ses premiers pas. Deux phases, comme toujours : la sélection des concurrents, puis l'affrontement des auteurs entre eux, pour définir le talent littéraire qui obtiendra les grâces de l'éditeur. 

 

Les candidats sont jugés sur leurs capacités d'écriture, de communication, et leurs différentes aptitudes. Bien entendu, ils sont amenés à des exercices d'écriture en direct, et d'autres épreuves les attendent. Et comme il se doit, dans une émission de téléréalité, une salle, le confessionnal, sert à recueillir, dans une intime solitude avec caméra, les angoisses et appréhensions des candidats. 

 

Le dernier épisode sera diffusé en février prochain. C'est la maison Bompiani qui publiera l'ouvrage, lequel sera mis à l'honneur de la Foire du livre de Turin, et il incombera aux trois jurés, Giancarlo De Cataldo, auteur et scénariste, Andrea De Carlo et Taiye Selasi, d'élire le meilleur des auteurs. Cette dernière promet qu'il ne s'agit pas du tout d'un jeu, mais bien d'un défi. Cité par l'AFP, elle souligne : « Tous mes doutes se sont envolés quand, parmi les manuscrits reçus, j'ai lu trois vrais romans. »

 

La question reste de savoir si les Italiens se précipiteront, après parution du livre, dans les librairies pour découvrir le texte final du dernier des derniers candidats. Peut-on réduire l'écriture à un programme télévisé, et par là même, recréer l'illusion de la notoriété, pour faire émerger un best-seller espéré ? 

 

Pour la chaîne, le projet est de faire parler de ce métier peu connu d'écrivain, et d'inciter les Italiens à lire, alors que seuls 46 % d'entre eux affirment avoir lu un ouvrage durant l'année 2012. « Le programme est né d'une passion pour la littérature et la volonté d'allier culture et divertissement, dans le but de trouver de nouveaux talents dans le domaine littéraire », explique Rai3. 

 

Rendez-vous à cette adresse