Matérialiser l'ebook en librairie : l'homothétique vainqueur

Antoine Oury - 08.10.2014

Edition - Librairies - Foire de Francfort - librairie projet - livres numériques


De Francfort : En ouverture de la Foire de Francfort, le Börsenverein des Deutschen Buchhandels, association professionnelle rassemblant des éditeurs et des libraires, souhaitait mettre en avant la recherche et l'innovation à l'intérieur de la librairie physique. En posant à des designers le défi qui préoccupe la profession : comment matérialiser les livres numériques en boutique, afin d'en vendre plus et d'en vendre mieux ?

 

 

Bookshelf 2.0, Olivia Tomaschek - Frankfurt Buch Fair

Bookshelf 2.0, d'Olivia Tomaschek, le projet vainqueur (ActuaLitté, CC BY SA 2.0)

 

 

Pour lancer ce défi à un maximum de prétendants, l'association a décidé de proposer une compétition participative sur jovoto.com, faisant appel aux votes du public, mais aussi à l'avis éclairé d'un groupe de professionnels. La matérialisation des documents numériques est importante, souligne l'association : « Quand il s'agit de ventes et de conseils, le contact personnel reste fondamental, mais il ne peut être couronné de succès qu'à condition que les produits numériques soient à la fois simples d'accès et bien présentés », explique le Börsenvereins.

 

Les lauréats ont été présentés au Forum Zukunft, après un peu plus d'un mois de compétition, entre le 15 juillet et le 25 août 2014. 132 projets ont été envoyés, de 34 pays différents. Principalement d'Allemagne (26), mais aussi de Roumanie (7), des États-Unis (4), de Suisse (3), du Royaume-Uni (3), de Serbie (3), mais aucun de France.

 

Le projet vainqueur est celui d'Olivia Tomaschek, Bookshelf 2.0 : cette spécialiste du design produit, passée par l'Université en sciences appliquées de Münster et l'école supérieure de design de Valence, a imaginé des tablettes géantes, incrustées dans les murs. On imagine la suite : le tout a l'apparence d'étagères traditionnelles, et le lecteur pourra les « parcourir » de façon tactile, par genre ou en effectuant une recherche.

 

Ce projet homothétique, qui applique au numérique ce qui existait dans « l'analogique » a reçu le prix du jury. Difficile, toutefois, d'y percevoir l'innovation, si ce n'est l'utilisation de tablettes, puisqu'il reproduit une interaction similaire à celle que l'on peut entretenir avec le livre papier.

 

Le public, lui, a récompensé un projet qui cumule un dispositif proche des Google Glass, un smartphone et une tablette. Réalité augmentée et connexion entre les appareils, comme l'interopérabilité, sont au centre de Augmenting Interactive World, par Patric Schade, de München.

 

Globalement, on constate, au vu des quelques projets présentés, que la plupart se limitent à l'idée que l'on se fait de la librairie. Quelques-uns tentaient malgré tout de dépasser les pratiques actuelles en magasin, comme le BookSeat, qui propose de s'allonger, pour lire et télécharger des extraits, ou découvrir des contenus inédits. Ou dormir, peut-être.

 

 

BookSeat, Eric Haas - Frankfurt Buch Fair

BookSeat, par Eric Haas