medias

Mauvais payeur, l'éditeur Hesperus interdit de diffuser Jonas Jonasson

Antoine Oury - 27.04.2015

Edition - Hesperus Press - Hachette Book Group US - Jonas Jonasson


Vendredi dernier, l'auteur Jonas Jonasson, qui a notamment signé le best-seller Le Vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire, faisait part avec une once de désespoir de ses problèmes d'argent avec son éditeur britannique, Hesperus Press. Ce dernier ne lui aurait pas versé des droits d'auteur à la hauteur des ventes du bouquin, au Royaume-Uni. L'auteur et son éditeur détenteur des droits pour la version anglaise du roman, Hachette Book US, ont entamé une action en justice.

 

 

Jonas Jonasson Koeln Mrz12.jpgJonas Jonasson, en 2012, A.Savin, CC BY-SA 3.0

 

 

« Personnellement, je me sens impuissant. Je ne comprends pas ce qui se passe, sauf que cela représente beaucoup d'argent que je n'ai pas perçu », expliquait l'auteur, la semaine passée. Paru en 2012, le livre avait été acheté à Hyperion, filiale américaine de Hachette Book Group qui détient les droits mondiaux pour la traduction anglaise. Les avocats du groupe Hachette avaient alors saisi la Haute Cour de Justice de Londres pour défendre les droits de Jonasson. 

 

Celle-ci a rapidement réagi puisqu'elle a publié une injonction interdisant à Hesperus de vendre ou de distribuer le livre au Royaume-Uni. Autrement dit, les soupçons d'un défaut de paiement sont pris très au sérieux. La maison a jusqu'au 8 mai prochain pour se plier à cet ordre de la Haute Cour.

 

548.435 exemplaires papier du livre auraient été vendus au Royaume-Uni, ainsi que quelque 700.000 exemplaires de la version numérique. Visiblement, l'auteur n'aurait touché des droits qu'à l'automne 2012. Puis, plus rien : « Il a été difficile, sur ces dernières années, d'obtenir une quelconque information de la part de Hesperus Press », a souligné l'auteur.

 

Une préoccupation et une affaire qui rejoignent les revendications des auteurs britanniques, réunis autour de la Society of Authors. « Ce qui est primordial, aujourd'hui, c'est que les auteurs obtiennent une part plus importante des revenus tirés de l'exploitation de leurs œuvres. Le montant que les auteurs obtiennent de la vente de leur livre au format numérique est ridiculement bas. Seulement 9 % des auteurs s'estiment satisfaits de la part qu'ils obtiennent des éditeurs. Comme je l'ai dit, ils peuvent à présent aller voir ailleurs, et obtenir bien plus » nous signalait Nicola Solomon, directrice de la Society of Authors.

 

La maison Hesperus, pour sa part, n'a pas fait de commentaires.

 

(via The Bookseller)




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.