Max Guazzini fait condamner auteurs et éditeur de sa biographie non autorisée

Clément Solym - 02.06.2010

Edition - Justice - Max - Guazzin - I


Max Guazzini, ancien avocat et président du directoire de la radio NRJ, n’aime pas vraiment que l’on raconte n’importe quoi sur sa personne, surtout sans son consentement préalable. Et auteurs et éditeur de sa biographie non autorisée viennent d’en subir le jugement.

Attaqués en référé pour la parution de Guazzini. I will survive !, les auteurs Romain Allaire et Olivier Villepreux ainsi que l’éditeur Hugo & Cie viennent d’être condamnés par la 17ème chambre du tribunal de grande instance (TGI) de Paris. Ils devront verser 5 000 euros de dommages et intérêts au président du Stade français auxquels viendront s’ajouter 3000 euros au titre de l’article 700 du nouveau Code de procédure civile.


On est bien loin de ce que demandait M. Guazzini qui s’était quelque peu laissé aller en faisant monter la note à 450 000 euros de dommages et intérêts. Mais, à ces sanctions financières, viendront s’ajouter l’obligation d’apposer sur les livres un bandeau expliquant qu’il s’agit d’une biographie non autorisée par le principal intéressé. S’y ajoutera la phrase : « certains passages de ce livre ont été jugés attentatoires à la vie privée de Max Guazzini ».

En effet, l’ancien avocat reprochait aux auteurs de laisser croire aux lecteurs qu’il s’agissait d’une autobiographie, notamment par la photo de Max Guazzini utilisée sur la première de couverture. Mais cette position n’a pas été retenue par le tribunal.

En revanche, les passages du livre traitant de l’intimité et de la sexualité du président du Stade français ont été reconnus par les juges comme portant atteinte à la vie privée de M. Guazzini.