McDonalds servira vingt millions de livres dans ses Happy Meals

Julien Helmlinger - 11.10.2013

Edition - International - McDonalds - Marketing - Distribution de livres


L'édition façon supersized. Bien que Ronald McDonald soit plus populaire que Jésus auprès de la jeunesse américaine, le géant américain du fast food n'en a pas fini de lutter contre son image de nuisible distributeur de malbouffe. Pour ce faire, la société promet non seulement d'ajouter plus de légumes à sa carte, mais opte en outre pour la distribution de livres pour enfants dans ses Happy Meals. Au cours de la première quinzaine de novembre, la chaîne prévoit de distribuer ainsi 20 millions de paperbacks à ses clients américains, et s'associe avec l'organisation caritative Reading is Fundamental pour offrir des ebooks.

 

 

 

 

En comparaison au succès de la saga The Hunger Games, qui aurait vendu environ 15 millions de livres papier l'année de sortie de son adaptation cinématographique, l'ambition de McDonalds est impressionnante. Il s'agira de distribuer davantage d'ouvrages jeunesse en seulement deux semaines d'opération promotionnelle. D'autant plus que la société, au lieu de fournir des livres existants et s'associer avec une maison d'édition, a choisi de publier elle-même des bouquins mettant en scène ses propres personnages.

 

Pour les auteurs, là aussi, la firme n'a pas signé de contrat avec un écrivain reconnu ou émergent, mais la gestion de la rédaction des contenus est confiée à Leo Burnett, du groupe Publicis, qui prend en charge les opérations marketing de McDonald à destination des familles et des enfants. Selon un porte-parole du géant, les titres concernés devraient inclure The Goat Who Ate Everything, ou encore Doddi the Dodo Goes to Orlando, et se focaliseront sur les thèmes de la nutrition, de l'imaginaire et du jeu, en une vingtaine de pages. Pour ce qui est de la qualité littéraire, on peut donc craindre que McDo sera à l'édition ce qu'elle est à la gastronomie...

 

Ce qui n'empêche toutefois pas la chaîne de restauration rapide de s'associer avec l'organisation non-lucrative Reading is Fundamental, dans l'optique d'offrir quelque 100.000 exemplaires numériques des titres Happy Meal aux enfants dans le besoin, qui n'ont pas accès à des livres. Ensuite la campagne axée sur le livre devrait se poursuivre sur le web, par un partenariat avec la maison d'édition Dorling Kindersley, afin de proposer un nouveau livre numérique par mois, au fil de l'année 2014, sur le site HappyMeal.com.

 

Une stratégie qui ne va pas sans susciter les protestations d'un groupe de défense des consommateurs, la Corporate Accountability International, qui dénonce une manoeuvre visant à contrer un nombre croissant de réclamations de familles et de professionnels de la santé qui demandent à McDo de mettre un frein à sa communication ciblant les kids.