Médiathèque de l'Institut français de Séoul : les usagers mobilisés

Antoine Oury - 22.03.2018

Edition - Bibliothèques - Institut français Séoul - médiathèque institut français Séoul - fermeture médiathèque institut français


Alors que le président de la République présente un plan pour la francophonie dans le monde entier, la fermeture d'une médiathèque d'un Institut français tombe franchement mal. Celle de l'Institut français de Séoul va pourtant fermer ses portes, par manque de fréquentation selon les sources officielles. Mais des usagers de l'établissement dénoncent un manque d'attention portée à l'établissement.


View over Seoul
(Kristoffer Trolle, CC BY 2.0)
 


C'est une pétition, postée sur le site Change, qui fait état de la fermeture prochaine, d'ici quelques mois, de la médiathèque de l'Institut français de Séoul, en Corée du Sud. Une partie du fonds sera transférée à l'Alliance française de Daejon. « Avec le transfert d’une partie du fonds de la médiathèque de l’Institut, les élèves [de Daejon] bénéficieront de ressources documentaires supplémentaires pour apprendre le français », nous indiquait une source diplomatique.

 

Pour justifier la fermeture de la médiathèque de l'Institut français, « nous faisons le constat qu’elle ne répond plus aux attentes du public ni à notre objectif d’un meilleur rayonnement de la culture française dans un environnement culturel qui se transforme rapidement et qui nécessite l’adaptation de nos outils », précisait-on. L'établissement compterait moins de 500 inscrits.

 

Une analyse de la diplomatie battue en brèche par des usagers de la médiathèque, qui mettent en avant « une sous-estimation des besoins réels » de la médiathèque. « La médiathèque est située dans un quartier d’affaires, au 18e étage d’un building, loin des universités et de la communauté française qui ne peut, dès lors, pas faire vivre le lieu. »

 

C'est à la fin de l'année 1999 que l'Institut français de Séoul a été relocalisé au 18e étage de la tour Woori, mais la diplomatie affirme ce sont bel et bien les usages du public qui guident cette réorganisation : « Il est difficile de faire une comparaison entre la fréquentation en 2001 et celle de 2018, tellement les modes de consommation de la culture ont évolué en presque 20 ans. Tellement ils évoluent d’ailleurs d’une année sur l’autre. » En retour, les membres de la médiathèque à l'origine de la pétition affirment qu'ils « n’ont jamais été consultés ou sondés ».

 

Lors d'une réunion avec Jean-Christophe Fleury, directeur et conseiller culturel de l'Institut français de Séoul, les usagers rapportent que la rentabilité de la médiathèque aurait été mise en avant pour expliquer sa fermeture, mais le ministère des Affaires étrangères assure que « la question du budget n’entre pas en ligne de compte ».

 

L'Institut français de Séoul, en Corée du Sud,
perd sa médiathèque


Enfin, l'évolution des usages, constatée dans plusieurs médiathèques d'Instituts français, serait à l'origine d'« une politique globale, menée par le Ministère des Affaires étrangères, [qui] serait mise en place pour tous les Instituts français du monde à échéance de 10 ans, visant la disparition des médiathèques “moyennes” », indiquent les usagers de la médiathèque de Séoul, rapportant les propos tenus lors de la réunion.

 

Une politique globale démentie par le ministère de l'Europe et des Affaires étrangères : « Aucune stratégie de ce type n’est à l’étude », assure-t-on. « Les médiathèques du réseau culturel français sont au cœur de la stratégie des établissements culturels (Instituts français ou Alliances françaises). Elles sont des centres d’activités multiples, espaces d’innovation et de convivialité pour fédérer l’ensemble des publics d’un même établissement, le lieu privilégié de l’interdisciplinarité, des échanges, de l’accès aux savoirs, des partenariats. »

 

Francophonie : mesures, petites phrases,
les moments du discours de Macron

 

Après les garanties du président de la République sur la sanctuarisation des budgets des Instituts français et Alliances françaises, dans le cadre de son plan pour la francophonie, le contraire eut été étonnant, ce qui n'empêche pas la fermeture d'une médiathèque de l'être.

 




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.