Médiatisation et mise en avant par les libraires pour Houellebecq

Clément Solym - 14.09.2010

Edition - Les maisons - houellebecq - librairies - médiatisation


En à poeine deux semaines le livre de Houellebecq s'est imposé dans la liste des bestsellers de la rentrée. Malgré de nombreux obstacles dont une sérieuse accusation de plagiat de titre, le livre a été réimprimé deux fois pour un tirage total de 190 000 exemplaires.

Du côté des librairies, le roman de Houellebecq est reçu de manière assez inégale. Il jouit d'une certaine popularité dans les grandes enseignes de Paris comme Fnac, Virgin et Cultura. Une popularité en partie due à une grande mise en avant avec des présentoirs disséminés sur les points stratégiques (caisses, escaliers, têtes de gondoles...). Ce n'est pas vraiment que les libraires ont décidé de redécorer leur espace aux couleurs de Houellebecq mais plutôt qu'ils ont signé des partenariats avec l'éditeur.


Cela dit selon un employé de la librairie Delamain « C'est un livre qui se vend tout seul, il n'a pas besoin de nous ». Et Pourtant ce n'est pas le cas partout, dans un Virgin de Seine-Saint-Denis, malgré une belle mise en avant, les ventes ne décollent pas vraiment avec seulement 12 exemplaires écoulés. Selon une employée, le livre ne correspond pas au lectorat du coin, rapporte l'AFP.

À Beauvais, on pourrait surfer sur la vague de médiatisation du plagiat (Houellebecq a été accusé d'avoir plagié la page Wikipédia de Beauvais) mais on préfère le vendre en s'appuyant sur autre chose. De plus, la polémique semble ne pas avoir fait grand bruit là-bas selon une libraire.

Une chose est sûre, polémique ou pas, mise en avant ou pas, le livre de Houellebecq n'est pas passé inaperçu. Et si le battage médiatique a attiré les attentions sur lui, les achats restent une histoire de goût.