Mein Kampf : l'exemplaire personnel d'Adolf Hitler n'intéresse personne

Nicolas Gary - 05.11.2014

Edition - Economie - Mein Kampf enchères - Adolf Hitler - livre testament politique


Si pour dix briques, t'as plus rien, pour moins de 25.000 €, on peut apparemment s'offrir, lors d'une vente aux enchères, le livre décrié d'Adolf Hitler, Mein Kampf. Craig Gottlieb, responsable de la vente, chez HistoryHunter.com, assure : « C'est l'unique exemplaire qui ait appartenu à Hitler. » Une véritable occasion historique... dont les acheteurs se désintéressent.

 

Mein Kampf - advert

 

 

Retrouvé dans l'appartement de Munich, en 1945, le livre a survécu aisément au suicide de son auteur, intervenu en avril de la même année, alors que les forces alliées marchaient sur Berlin. Une vente aux enchères de cet exemplaire, avec le retentissement que l'on connaît au livre, voilà qui avait des allures de vente du siècle. Mais pas du tout. 

 

Alors que l'estimation était portée à 99.000 $, les clients ne se bousculent pas au portillon, et il est alors parti pour 30.000 $, un cuisant échec. Surtout qu'en février dernier, un autre exemplaire, cette fois dédicacé par le Führer, avait été emporté pour 64.850 $ : de quoi donner des rêves de grandeur à la maison d'enchères. 

 

« Ce livre est bien plus important que toutes les simples copies dédicacées », ajoute Craig. « Bien qu'il soit controversé et mauvais, c'est un livre qui a changé l'histoire. » L'édition du livre est aujourd'hui interdite à la reproduction : si des versions numériques circulent sur la toile, il est interdit de publier et commercialiser une version papier de l'ouvrage. 

 

Chose intéressante, la semaine passée, un reportage a été diffusé (Channel 4) sur le dictateur allemand : on y expliquait la dépendance d'Hitler aux méthamphétamines, mais également son côté hypocondriaque qui l'obligeait à se bourrer de dizaines de médicaments. 

 

Reste que le soufflé n'a pas su rester bien gonflé.

 

via The Independent