Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

medias

Mélenchon : des Monades urbaines aux femmes révolutionnaires

Clément Solym - 28.03.2017

Edition - Société - Mélenchon littérature Versailles - salon livre Paris - Rennes meeting Mélenchon


Décidément, Jean-Muc Mélenchon sait parler aux éditeurs. Après un passage très remarqué – plusieurs heures – sur le Salon du livre, le candidat de la France insoumise refait des siennes durant son meeting à Rennes.

 

Livre Paris 2017

Jean-Luc Mélenchon à Livre Paris (ActuaLitté, CC BY SA 2.0)

 

 

« Nous venons de publier une nouvelle BD, Des graines sous la neige, sur une femme au destin exceptionnelle, Nathalie Lemel, Bretonne partie à Paris, compagne de combat de Louise Michel lors de la Commune de Paris en 1871, puis déportée en Nouvelle-Calédonie », explique la maison d’édition Locus Solus.

 

Or, au cours de son grand tour à la Porte de Versailles, Jean-Luc Mélenchon a rencontré l’auteur, Roland Michon, qui lui a offert le titre. « Cette femme fut avant toute une militante visionnaire, féministe et luttant pour les droits des ouvriers et des femmes », nous explique la maison.

 

Et qu’a donc fait Jean-Luc durant son meeting ? Passé pas moins de trois minutes à parler du rôle des femmes, de leur implication dans la société, et de ce qu’elles déclenchent parfois des révolutions. On peut retrouver son intervention à partir de 5’30.

 

 

 

Mais Mélenchon n’est pas simplement brillant quand il s’agit d’évoquer la lutte sociale. Il avait également démontré une certaine appétence – voire un goût – pour la science-fiction. De passage sur les stands d’éditeurs de SF, le candidat avait en effet évoqué sa lecture du livre prophétique Les monades urbaines, de Silverberg. Une référence qui n’avait pas manqué de scotcher des éditeurs.

 

Dommage que le candidat n’ait pas pris le temps de répondre aux bibliothécaires qui s’étaient réunis après l’appel lancé par leurs homologues de Grenoble. C’est en effet assez consciencieusement qu’il a évité les manifestants, pourtant venus pour dénoncer des conditions de travail de plus en plus mauvaises.

 

C’est que le Parti de gauche, majoritaire dans la municipalité de Grenoble, a fait voter la fermeture de deux bibliothèques dans la ville. Ce même Parti de gauche dont Jean-Luc Mélenchon fut le leader. Au cours de sa visite Porte de Versailles, nous avons même pu entendre ses collaborateurs se montrer accusateurs. « C’est pour déstabiliser Jean-Luc que cette histoire ressort maintenant. »

 

Bien sûr : le combat social à deux vitesses, en fait.