Membre du prix Femina, la romancière Solange Fasquelle est décédée

Cécile Mazin - 16.08.2016

Edition - Société - décès Solange Fasquelle - prix Femina jury - Edmée


Auteure d’une trentaine de livres, Solange Fasquelle, membre du jury du prix Femina, est décédée ce 15 août. La famille a annoncé sa mort, survenue des suites d’une maladie. Romancière, elle avait vu son roman Le trio infernal adapté par Francis Girod, en 1974. Un ouvrage réaliste qui revenait sur l’Affaire Sarrejani, avocat d’affaires, mais également criminel, qui fut guillotiné en avril 1934.

 

 

 

Fille d’Edmée de La Rochefoucauld, également femme de lettres, Solange Fasquelle publia son premier roman en 1959, Malconduit, aux éditions Julliard. Elle deviendra Solange Fasquelle en épousant Jean-Claude Fasquelle, ancien PDG de la maison Grasset-Fasquelle.

 

Elle présida le Pen Club français avec le poète et journaliste René Tavernier, entre 1990 et 1993. Audrey Azoulay évoque « une femme de lettres à la fois généreuse et sensible, dont le regard attentif porté sur les nouveaux talents a influencé le milieu littéraire des années 70-80 ». Et la ministre de la Culture de poursuivre : « C’est un bel esprit, scrutateur des rapports humains, qui nous a quittés. »

 

Plusieurs récompenses ont salué son œuvre, comme le prix Paul Flat de l’Académie française en 1961 pour le Congrès d’Aix, qui reçut également le prix Cazes, la même année. Elle se vit décerner la médaille de vermeil de l’Académie française en 1990 pour l’ensemble de son œuvre. Elle prit place au prix Femina à compter de 1992.

 

Sa fille, Ariane Fasquelle, qui travaillait toujours au sein de la maison Grasset-Fasquelle, est décédée en avril dernier.

 

La bande-annonce du Trio infernal, avec Michel Piccoli et Romi Schneider :