Même le dictionnaire en a marre de Donald Trump

Bouder Robin - 12.05.2017

Edition - Société - donald trump twitter - erreur donald trump - donald trump dictionnaire


Quand le président américain ne sait plus écrire, c'est la Toile qui s'affole. Alors que Stephen King critique ouvertement les décisions de Donald Trump, les dictionnaires, eux, s'indignent contre son langage ; car Trump publie régulièrement des tweets où se nichent des erreurs qui font se dresser les poils des anglophones. Et lorsque la langue anglaise a besoin d'être sauvée, c'est le dictionnaire Merriam-Webster qui intervient.


Donald Trump

Donald J. Trump (Gage Skidmore, CC BY-SA 2.0)

 

Chaque action du président américain semble plus folle que la précédente. Les réseaux sociaux ne manquent jamais de donner leur avis sur la chose, et l'écrivain Stephen King ne fait pas exception à la règle. Il commente ainsi la décision du président de virer James Comey, le directeur du FBI :
 


« Donald Trump : une incroyable association de déséquilibre mental et de profonde bêtise. Il est temps de penser à le destituer. Sérieusement. Trop, c'est trop. »

Pendant ce temps, le compte Twitter du dictionnaire Merriam-Webster se prend pour le « Bescherelle ta mère » américain et nous amuse beaucoup. Et cette semaine, il s'attaque à un gros morceau : Donald Trump, le président qui n'en finit décidément pas de se faire des ennemis.

 

Et le travail ne manque pas : le président enchaîne les bourdes, et celles-ci ne sont pas – toujours – des moindres. La dernière en date : le 8 mai dernier, Donald Trump publie un tweet tôt le matin – un peu trop tôt, visiblement...

 

« Ask Sally Yates, under oath, if she knows how classified information got into the newspapers soon after she explained it to W.H. Council. »

 

A priori, rien d'alarmant... sauf pour un œil averti. Trump a écrit « W.H. Council » au lieu de « W.H. Counsel », ce que le compte Twitter du dictionnaire de référence Merriam-Webster s'est empressé de faire remarquer.

 

Donald Trump vous conseille un livre... vierge


Effectivement, le mot council évoque une assemblée qui se réunit pour débattre, tandis que le mot counsel (que Donald Trump voulait en fait utiliser) se rapporte à un conseiller juridique. Mais apparemment, quelqu'un a dû oublier d'en informer le président. Merriam-Webster s'est donc permis de lui donner un petit cours d'anglais... Avant d'afficher avec humour un lien renvoyant vers la définition du mot SHEESH, expression d'un profond désappointement.
 

 


 

L'erreur a depuis été corrigée, mais trop tard. La nouvelle a fait le tour des réseaux sociaux, comme tout ce qui se rapporte à Trump. Et comme chaque occasion est bonne pour se moquer du président américain, tous attendent avec impatience son prochain impair... du moment que cela reste du domaine de l'orthographe.

 

Via The Huffington Post