Même les héros lisent : des pompiers font la lecture aux enfants

Bouder Robin - 07.08.2017

Edition - Société - lecture publique enfants - prévention incendies - lecture pompiers


Urgence à Burlington : pas d'incendie non, juste des enfants qui doivent profiter de leur été pour lire, avant d'oublier comment on fait. Dans cette bourgade de l'État de Washington, les pompiers ont été mobilisés le 3 août dernier pour accomplir une mission digne des plus braves et des plus résistants : lire à un groupe d'enfants.


(photo d'illustration, tpsdave, Pixabay, CC0)


 

Régulièrement pendant les 4 prochaines semaines, les combattants du feu de Burlington seront appelés à participer au projet organisé par la bibliothèque publique de la ville ; le but étant de faire de la prévention aux enfants sur les dangers du feu tout en leur montrant que, oui, même les héros lisent. « Le service des incendies s'efforce d'aller vers les jeunes pour leur apprendre des choses », explique le chef Yengoyan. « Quand des groupes se rendent à la caserne, nous ne leur faisons pas que visiter, nous les instruisons en même temps. »
 

Au programme : danses et chansons, parties de football et sessions de lecture en compagnie d'une vingtaine d'enfants, donc. De quoi mettre les pompiers à l'aise — ou pas. La bibliothécaire Jennifer Bell, très impliquée dans l'événement, espère que le projet, « le premier de son genre », « inspirera d'autres organisations communautaires à engager des relations avec la bibliothèque ».
 

Apprendre la tolérance aux enfants : un drag queen qui lit, ça dérange ?


Car l'objectif premier de ce rassemblement, qui inclut divers groupes et clubs d'enfants, est de promouvoir la lecture, même l'été, quand l'école est finie, pour « éviter de perdre l'habitude », selon la directrice de la bibliothèque publique de Burlington, Sarah Ward. Et pour motiver les écoliers en repos, rien de tel que des récompenses à la clé, proportionnelles au temps passé à lire.
 

Les chanceux auront ainsi le droit d'aller à l'école en camion de pompier, et d'organiser leur anniversaire à la caserne de la ville. Ce qui explique que les enfants soient à présent 2 fois plus nombreux que le premier jour du projet... Alors, à quand la police faisant des lectures publiques de polars ?


Via Go Skagit