medias

Menacés de licenciement pour avoir critiqué l'impact d'Amazon sur le climat

Clément Solym - 03.01.2020

Edition - International - employés Amazon menaces - environnement climat - Amazon environnement climat


La Première règle du Fight Club, c’est qu’on ne parle pas du Fight Club. Il en va de même chez Amazon que dans le roman de Chuck Palahniuk : on ne commente pas la politique environnementale de la firme. Et surtout pas quand on est l’un des salariés de l’entreprise : deux d’entre eux se sont retrouvés menacés de licenciement pour avoir osé…



Maren Costa et Jamie Kowalski avaient franchi la ligne rouge : déclarer dans la presse qu’Amazon, leur employeur, contribuait activement au changement climatique. De fait, la firme de Jeff Bezos soutient l’exploitation et le développement de sociétés pétrolières et gazières, à travers son activité de cloud computing

Les outils d'Amazon Web Services, la branche high-tech du cybermarchand, permettent en effet aux sociétés d’augmenter leurs capacités de calcul — et donc d’optimiser leur production. Or, cet échange survenu en octobre dernier contreviendrait au règlement qu’impose Amazon. 

Maren Costa assure en effet avoir reçu un email des avocats de l’entreprise, affirmant que tout prochain manquement entrainerait « des mesures correctives formelles », allant jusqu’au licenciement. Enfin, chez Amazon, on dit « cessation de votre emploi ». 

Dans le cadre des communications autorisées, les employés d’Amazon peuvent se servir des réseaux sociaux, tant qu’ils ne partagent pas des informations commerciales confidentielles. Pour autant, les propos tenus par les deux employés n’ont rien d’extravagant ni d’inattendu. En revanche, la réaction de l’entreprise attesterait plutôt de la tendance croissante dans ces structures, d’instaurer une culture des représailles : la mafia était donc en avance sur son temps.

Surtout que dans son courrier, l’avocat Eric Sjoding recommandait vivement de faire très attention lors d’une prochaine prise de parole. « C’était effrayant d’être convoqué à une réunion comme celle-ci, puis de recevoir un email de suivi disant que si je continuais à parler, je pouvais être licenciée », assure Maren Costa. 

« Moi, j’ai pris la parole parce que je suis terrifiée des dégâts que la crise climatique cause déjà et je crains pour l’avenir de mes enfants. » De quoi rejoindre les propos déjà tenus de personnes redoutant, pour leurs enfants, le monde qu’Amazon prépare.

Selon elle, il s’agit d’une responsabilité morale que de parler de ces sujets et de la tentative d’Amazon de censurer ses salariés, parce que la question climatique « représente une menace sans précédent pour l’humanité ».

Du côté d’Amazon, on ne sourcille pas : la politique de communication « n’est pas nouvelle et nous pensons qu’elle est similaire à d’autres grandes entreprises », indique un porte-parole, Jaci Anderson. Et sur la question d’étouffer les propos de ses travailleurs, pas un mot. 

En septembre, une grève était survenue dans la société, entraînant une révision de la politique en vigueur. Or, la veille du débrayage, le 19, Bezos avait tenu une conférence de presse pour évoquer les émissions carbone d’Amazon, et se tenir aux objectifs de l’accord de Paris sur le climat… présentés 10 ans plus tôt. 

Les employés épinglés, eux, font partie de l’Amazon Employees for Climate Justice, groupe qui appelle la firme à s’engager pour une neutralité carbone d’ici 2030. Et mettre fin aux contrats informatiques autour du cloud, qui aident les entreprises énergétiques — dans l’extraction de pétrole et de gaz. Ou encore de cesser le financement de politiciens et lobbyistes qui nient le changement climatique. 

via Washington Post


Commentaires
"Marrant" mais de plus en plus d'articles ne sont plus sur Amazon.fr exemples :

-Blindspot S4 UK vendu à la Fnac et pas Amazon / j'ai commandé sur le .uk

-Elementary S6 en précommande sur la Fnac et y a juste une version import sur le .fr

-Chainsaw Man T1 toujours pas commandable sur Amazon.fr angry

et que dire sur ça : https://www.amazon.fr/Coffret-Lost-Saisons-Naveen-Andrews/dp/B07TJKCFLL/

sick 4031,98€ pour une intégrale sick
Par contre on peut enfin commander Gloria Mundi (me reste plus que Brooklyn Affairs, It Must Be Heaven et Proxima à acheter pour "finir" 2019).
la fiche de Gloria Mundi est apparu aussi sur lalibrairie.com mais ; déjà il est pas précommandable ensuite c'est quoi ce tarif 27,15€ contre 20€ (sans les FDP), 40,80€ pour Promare contre 30€ (22€ en crowdfunding). Ils sont délirants, il faut être militant à l’excès pour commander un DVD/BR chez eux...
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.