medias

Mener le public de la lecture à voix haute à l'écoute de livres audio

Cécile Mazin - 22.11.2018

Edition - Société - audiolivre lecture voix - plume paon association - livre audio public


#AUDIOLIVRE – Organisé par l’association La plume de paon, le Casting La Voix est proposé chaque année dans le cadre du Festival du livre audio à la médiathèque André Malraux (Strasbourg). Cette année, c’est Sandrine North qui en a été la lauréate. 


Livre audio - London Book Fair 2018
ActuaLitté, CC BY SA 2.0

 

« Nous organisons cette opération pour mener les gens vers le livre audio », nous précise Cécile Palusinski, présidente de l’association. Sur la base d’une sélection de textes, les candidats sont invités à effectuer une lecture devant un jury. 

 

Ce dernier se compose d’un membre de l’association, d’un éditeur et d’un comédien. « Ils proposent à chacun un retour concret sur leur lecture. Le lauréat repart avec une démo et un portrait réalisé en fin d’année, et les 2e et 3e gagnent une sélection de livres audio. »

 

Cette année, le casting s’est déroulé le 23 mai — le festival 2019 se déroulera du 8 au 18 mai, plus long que d’habitude, car l’association célèbre ses 10 ans. « Nous sommes en théorie ouverts à tout public. Mais les participants au casting peuvent aussi bien être des professionnels avec une idée derrière la tête – des doubleurs de chez Arte, des comédiens intéressés par la pratique. Mais également des bibliothécaires en recherche de retours pratiques sur les évolutions de la lecture. »

 

Bien entendu, le casting attire aussi une part de grand public « que la lecture à voix haute peut attirer. C’est l’occasion d’une mise à nue, puisque l’on est confronté à un public et un jury : certains le voient comme un défi personnel. »

 

Tout l’enjeu, pour La plume de paon, étant de parvenir à créer des passerelles entre la lecture à voix haute et l’écoute de livres audio. 

Nous vous invitons à découvrir, Sandrine North, la lauréate du Casting La Voix qui s’est tenu à la Médiathèque André Malraux lors du Festival du livre audio 2018 ! 

 

La plume de paon : Pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?

 

Sandrine North : J’ai 53 ans et je suis mère de quatre enfants. Domiciliée à Gries et après avoir été secrétaire juridique à Strasbourg pendant 15 ans, j’ai changé d’emploi pour mieux concilier vie familiale et vie professionnelle. Cela fait 18 ans que je travaille au Centre Hospitalier de Haguenau. L’expression artistique m’a toujours passionnée : la littérature, la poésie, le théâtre, le cinéma, la peinture, la danse, le chant… Je pense avoir l’esprit ouvert, je suis curieuse de tout. Chacun peut apporter à l’autre.

 

Aviez-vous déjà une pratique de lecture à voix haute ? de théâtre ? de doublage ? etc.

 

Sandrine North : J’ai toujours aimé lire à voix haute : en classe lorsque j’étais enfant et à mes propres enfants quand je suis devenue mère. J’ai été bénévole un temps à la bibliothèque du village où j’habite et j’aimais participer aux soirées lectures qui y étaient organisées. Il y a deux ans, je me suis inscrite à un atelier de théâtre animé au CSC Schuman de Haguenau par Émilie Marçot, art-thérapeute et plasticienne. 

 

À la fin d’un cours, elle m’a proposé d’auditionner pour un rôle dans la troupe du Théâtre Populaire de la Petite France dirigée par Patrice Lobel. Depuis, j’ai eu la chance de jouer dans plusieurs pièces de théâtre présentées au Cube Noir et à l’Espace K par le TPP, l’Artus, Le Brigadier…     

 

En quoi la pratique de lecture à voix haute vous intéresse-t-elle ?

 

Sandrine North : Elle m’intéresse car c’est un exercice différent de la pratique théâtrale. Il faut permettre au lecteur qui écoute de s’approprier l’histoire. La voix doit être un outil de découverte, il faut veiller aux intentions qui peuvent « formater » le texte. Toujours curieuse, j’ai voulu tenter l’aventure, écouter d’autres personnes et découvrir leur univers.  

 

Avez-vous un livre audio « coup de cœur » ?

 

Sandrine North : Je n’ai pas de livre audio « coup de cœur ». Mais je me souviens d’un disque écouté en boucle quand j’étais enfant : « La chèvre de Monsieur Seguin » racontée par Fernandel ainsi que des livres lus par Marlène Jobert et que me réclamaient les enfants pendant les trajets en voiture.  

 

Quel texte de littérature aimeriez-vous enregistrer à voix haute et pourquoi ?

 

Sandrine North : Difficile de répondre à une telle question. Même les romans à l’eau de rose peuvent être savoureux en bouche. Jouer avec le timbre de voix pour les contes par exemple est aussi un exercice intéressant. Bien sûr, je suis attirée par les grands textes classiques ou contemporains car j’aime les mots. Je ne me lasse pas de me faire surprendre, de goûter les associations d’idées, d’en découvrir le sens caché.  




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.