#MeTooEscritores : au Mexique, les femmes dénoncent le sexisme dans l'édition

Antoine Oury - 28.03.2019

Edition - Société - MeTooEscritores - mexique me too edition - auteures edition mexique


Le mouvement #MeToo, qui dénonçait à l'origine le sexisme et les agressions dont les femmes ont été l'objet dans l'industrie du cinéma, s'est finalement étendu à toute la société. Au Mexique, il vient de reprendre de l'ampleur avec le hashtag #MeTooEscritores, sur le réseau Twitter, qui sert à relayer les accusations de dizaines de femmes, dont des auteures, contre Herson Barona, un auteur, traducteur et éditeur mexicain.

Foire du Livre de Londres 2019
(photo d'illustration, ActuaLitté, CC BY SA 2.0)


Dès février 2018, le mouvement #MeToo avait connu son expression au Mexique, une fois encore dans le milieu de l'industrie cinématographique. Mais les évocations de harcèlement ou d'agressions sexuelles n'ont pas été plus loin. Depuis quelques jours, elles repartent de plus belle, avec une petite nuance apportée au hashtag fédérateur : #MeTooEscritores rassemble en effet des auteures, qui font entendre leurs voix sur le réseau social.

Le 22 mars, Ana González, auteure et journaliste, publie le message qui va préoccuper le réseau et ses utilisateurs pour les jours à venir : « Voilà l'histoire : un homme “puissant” dans le milieu littéraire a battu, manipulé, trompé, mis enceinte et abandonné (à plus d'une occasion) plus de 10 femmes. Mais puisqu'il s'agit d'un écrivain “renommé”, personne ne croit ces femmes. »
 


Si González s'est bien gardée de révéler l'identité de l'homme en question, d'autres utilisateurs et utilisatrices du réseau social ont bientôt révélé son identité : il s'agirait de Herson Barona, un auteur, traducteur et éditeur mexicain né en 1986.

« Après une relation difficile, Herson Barona a disparu quand je lui ai dit que j'étais enceinte, n'a pas répondu aux demandes d'aide financière pour prendre en charge les frais d'avortement et a dit à des amis et à des connaissances que j'avais inventé cette grossesse pour obtenir de l'argent », explique une des utilisatrices du réseau social.
 


Une des éditrices de Barona, Selva Hernández, a rapidement réagi en annonçant l'annulation d'une rencontre avec l'auteur, à l'occasion de la publication d'un livre. « Nous ne pouvons pas ignorer les accusations portées contre lui », a-t-elle indiqué sur Twitter.
 


Comme dans la plupart des cas exposés sur le réseau social, les femmes qui interviennent dénoncent la collusion d'un petit milieu pour protéger un individu, ou en tout cas pour passer sous silence les accusations à son sujet. L'évocation publique du cas sur les réseaux sociaux permettant ainsi de faire réagir les uns et les autres.
 

« Solidarité complète avec les femmes qui dénoncent Herson Barona et des abus physiques et émotionnels »
L'auteure Valeria Luiselli, sur Twitter


L'accusé, Herson Barona, s'est exprimé sur son propre compte Twitter. Dans un long texte, il indique « démentir toutes les accusations de viols ou de violence physique », tout en reconnaissant « ne pas être la meilleure personne ou le meilleur partenaire ». Il y déplore également « la reprise d'accusations sans fondement » sur le réseau social. 
 

Un code de conduite pour le monde
du livre britannique

Si Barona a concentré l'attention, d'autres protagonistes de l'édition ou de la littérature mexicaine ont été cités dans des messages, notamment ceux relayés par le compte MeTooEscritoresMexicanos, né après la publication des nombreux messages. Pour le moment, les suites du mouvement, aussi bien judiciaires que professionnelles, ne sont pas encore connues.

via Milenio, Infobae


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.