Mettre à jour le Manifeste IFLA-UNESCO sur la bibliothèque publique

Antoine Oury - 21.04.2020

Edition - Bibliothèques - Manifeste IFLA-UNESCO - ifla bibliotheque - manifeste bibliotheque unesco


Adopté en novembre 1994, le Manifeste IFLA-UNESCO sur la bibliothèque publique est devenu un texte de référence pour les bibliothécaires, pour défendre leur métier, leur établissement et le rôle qu'ils doivent tenir au sein de la société. Les deux organisations, IFLA et UNESCO, appellent désormais aux contributions pour mettre à jour le texte.

Bibliothèque Robert Desnos Montreuil
(photo d'illustration, ActuaLitté, CC BY SA 2.0)


« La bibliothèque publique, clé du savoir à l’échelon local, est un instrument essentiel de l’éducation permanente, d’une prise de décisions indépendante et du développement culturel de l’individu et des groupes sociaux. » De nombreux bibliothécaires connaissent cette phrase, ou adhèrent en tout cas à son message et aux valeurs qu'elle véhicule.

Instrument de lobbying, ce texte porté par l'IFLA, la Fédération internationale des associations et institutions de bibliothèques, et l'UNESCO, l'Organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture, fait partie du corpus incontournable des textes sur les bibliothèques et leur mission.

Mais, des années après son adoption, il devient nécessaire de le mettre à jour : les deux organisations proposent aux bibliothécaires de participer à la réflexion autour du texte et des éléments qu'il convient d'y ajouter.
 
Les réponses seront utilisées uniquement par l’équipe du siège de l’IFLA, un nombre limité de membres de la section Bibliothèques publiques de l’IFLA et du secrétariat du Programme Information pour tous de l’UNESCO.

Pour répondre au sondage, rendez-vous à cette adresse.


Commentaires
Actualitté, je vous en prie, ne pourriez vous pas renouveler votre photothèque illustrant les bibliothèques ? A chaque article c'est une photo bien vieillotte et rébarbative qui vient évoquer les bibliothèques publiques... Merci !
pour la photo, j'approuve : du 1968-1970 pur jus, avec mur en brique (retour à la terre, éclairage aux néons (économique et lumière blanche) et plafond à caisson en ciment (la pointe de l'acoustique), c'est en quelque sorte un monument historique, témoin d'une époque, mais on pourrait trouver plus attrayant, plus actuel, plus beau!
Réponses de la photographie à celles et ceux qui la regardent et la trouvent moche.

Au cas par cas.



"Tss tss, à chacun ses goûts!"

"C'est bien connu: l'habit ne fait pas le moine."

"Au lieu de te visser sur le contenant, va donc zyeuter le contenu!"

"Hola! Un monument historique, faut pas cracher d'sus!(Salive fait pas partie du patrimoine: trop dangereuse aujourd'hui et mouille les livres).
Aux bibliothécaires: Bonne réflexion à toutes et tous! Pour un texte clair et fécond.



A la photographie: Salut! Tes murs, là, c'est des vraies briques ou de la frime? T'as un p'tit air de prison, mais prison classe, avec des livres pour tous. Tiens, j'irais bien chez toi me confiner quelques semaines! On peut?
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.