Mettre Dublin sur un timbre, c'est possible

Xavier S. Thomann - 22.05.2013

Edition - International - Dublin - Joyce - Unesco


Pour célébrer la dimension littéraire de la capitale irlandaise, les autorités ont décidé de mettre une petite nouvelle sur un timbre de 60 centimes. Le texte en question est l'oeuvre d'un tout jeune auteur, qui a été sélectionnée dans le cadre de ce projet lancé en 2010. 

 

 

 

 

En effet, il y a trois ans, l'UNESCO attribuait à la ville de Joyce le titre officiel de ville littéraire. Au final, ce sont les 224 mots d'un certain Eoin Moore qui ont été retenus pour figurer sur ce timbre pas comme les autres. Le texte a été révélé hier, lors d'une cérémonie au Fighting Words Creative Center de l'écrivain Roddy Doyle. C'est cette association qui était à l'origine de l'initiative et qui a sélectionné l'auteur.

 

Des responsables de la Poste ont rappelé l'importance de la littérature pour la ville : « Quelques-uns des plus grands écrivains ont été inspirés par la ville de Dublin — et aujourd'hui encore cette production littéraire continue de ravir et d'enchanter les lecteurs à travers le monde ».

 

Quant à la conception du timbre, elle a été confiée à deux designers irlandais basés à Amsterdam. Le résultat est plutôt convaincant. Il sera difficile de rater le précieux rectangle jaune saturé de ce joli texte.

 

Le jeune homme n'avait que 17 ans quand il a rédigé la nouvelle, dont l'ambition est de saisir « l'essence » de la ville. C'est sûr qu'il aurait été difficile, sans recourir aux nanotechnologies, de faire tenir Ulysse sur un pareil format. Du reste, l'idée n'est pas idiote, il serait sympathique de voir ce que cela donnerait pour Paris.