medias

Mexique : la lecture numérique pour repeupler les bibliothèques

Clément Solym - 14.11.2012

Edition - Bibliothèques - bibliothèque - numérique - mexique


Au Mexique, le Conseil national pour la culture et les arts (CONACULTA) a annoncé qu'il fera un don de 145 dispositifs de stockage numérique, avec trois mille titres libres de droits, pour 145 des 236 bibliothèques de l'Etat.

 

 

Ratón de Biblioteca (Servicios Digitales México)

Promotion pour le programme Conaculta, pachecopily, CC BY-NC-SA 2.0

 

 

La première bibliothèque qui mettra en marche ce nouveau système est la bibliothèque Mauricio Magdaleno à Zacatecas. D'autres s'y joindront, dans les principales villes mexicaines. Ainsi, à partir de n'importe quel ordinateur mis à disposition dans la bibliothèque, les utilisateurs peuvent télécharger des chapitres ou des livres entiers, via clés USB, téléphones cellulaires et autres appareils mobiles.

 

Ce programme numérique est un programme national de Conaculta mis en œuvre dans 145 des 236 bibliothèques de l'Etat. Pour le moment, la bibliothèque centrale de Zacatecas a reçu un « échantillon » et la mise en place du dispositif définitif est attendue avant la fin de l'année.

 

Comme le numérique ne suffit pas à convaincre encore tous les usagers de se précipiter dans les bibliothèques, des expositions, des ateliers pour enfants, des ateliers de lecture, des cours (même culinaires) seront développés au sein des établissements afin d'attirer plus de gens.

 

« Ce que nous voulons, c'est amener les gens à venir », déclare Eduardo Mendoza Villalpando (via NTR Zacatecas). Ce programme, en plus des autres activités culturelles, fait partie de l'effort pour tenir les utilisateurs dans de telles structures souvent en baisse de fréquentation tout autant qu'un moyen de moderniser l'institution. Mendoza Villalpando a signalé que, par exemple, l'année dernière, le Réseau national des bibliothèques avait enregistré un million d'utilisateurs.

 

Or, seulement 180 000 fréquentaient la bibliothèque Mauricio Magdaleno. Sans la prise en compte de ces nouveaux programmes, Mendoza Villalpando s'attend à clore cette année 2012 avec le même nombre de visites qu'en 2011.