Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

Michael Bond, le créateur de Paddington, est décédé

Antoine Oury - 28.06.2017

Edition - International - Paddington auteur - Michael Bond auteur - Michael Bond Paddington


L'auteur britannique Michael Bond, créateur de l'ours Paddington, est décédé le 27 juin 2017 à l'âge de 91 ans, a annoncé son éditeur HarperCollins. S'il est connu en France à travers ce personnage, il avait signé bien d'autres ouvrages et créé d'autres personnages, comme Olga da Polga et Monsieur Pamplemousse.

 
Paddington, Michael Bond, R.W. Alley (Michel Lafon) - Salon du Livre et de la Presse Jeunesse (SLPJ) - Montreuil
(ActuaLitté, CC BY SA 2.0)
 

Outre-Manche, l'hommage sera sans aucun doute national, tant le petit ours est devenu une icône au Royaume-Uni, au même titre que le Petit Prince en France. Depuis plus de 6 décennies, Paddington fait la joie des petits et des grands, mais aussi des comptes de HarperCollins, qui a qualifié Bond de « géant de la littérature pour la jeunesse ». Le premier livre de la série, A Bear Called Paddington, a été publié en 1958.

 

Né à Newbury en 1926, Michael Bond grandit dans le Berkshire et suit une scolarité mouvementée : à l'âge de 14 ans, il quitte l'école. Il travaille alors comme assistant-ingénieur pour la BBC, avant de s'engager dans l'Armée de l'air britannique après avoir échappé de peu à un raid aérien. Sujet au mal de l'air, il sert dans l'armée britannique jusqu'en 1947.

 

Bond avait commencé à écrire en 1945, avec la rédaction de nouvelles, mais c'est quelques années plus tard, alors qu'il travaille comme caméraman à la BBC, qu'il trouve l'inspiration : « J'avais acheté un petit ours en peluche à la veille de Noël 1956. Je l'ai vu, assis tout seul dans le rayon d'un magasin de Londres, et ça m'a fait mal au cœur. Je l'ai acheté pour l'offrir à ma femme Brenda, et je l'ai appelé Paddington, car nous vivions près de la gare de Paddington à l'époque. J'ai écrit quelques histoires sur cet ours, plus pour le plaisir que dans l'idée de les publier. Au bout de 10 jours, j'ai réalisé que j'avais un livre entre les mains. Ce n'était pas particulièrement écrit pour les enfants, mais je pense que j'y ai mis le genre de choses que j'aimais lire lorsque j'étais petit », expliquait Michael Bond.

 

Après plusieurs refus, c'est la maison William Collins & Sons, qui deviendra HarperCollins, qui accepte de publier ce premier livre de ce qui deviendra une longue série. L'éditeur y ajoute des illustrations, signées par Peggy Fortnum. Bond continue sur sa lancée, et quelques années plus tard, en 1965, il prend congé de la BBC pour se consacrer entièrement à son nouveau travail, l'écriture.



Le premier livre mettant en scène Paddington

 

Près de 40 millions d'exemplaires vendus plus tard, et plus d'une quarantaine de traductions, Paddington est devenu un personnage mondialement connu, que le groupe Vivendi met désormais en avant pour contrer les productions Disney au cinéma.

 

En 1997, Michael Bond reçoit la médaille de l'Ordre de l'Empire britannique pour service rendu à la littérature, et son personnage apparaît un peu partout, des tasses aux timbres en passant par les pyjamas. L'ours a fait l'objet d'adaptations en série et, donc, au cinéma, avec un deuxième film attendu dans les salles.


 

Une trentaine d'ouvrages Paddington ont été publiés, sans compter les albums de coloriages et d'activités. Bond est également le créateur d'Olga da Polga, un cochon d'Inde, traduit en France en Charlotte Parlotte, et de Monsieur Pamplemousse. Il a signé une vingtaine d'autres ouvrages, mais tous ont été éclipsés par son petit ours.