Michel Houellebecq pose un lapin à son éditeur néerlandais

Clément Solym - 14.09.2011

Edition - Société - michel - houellebecq - disparition


Après son éclatant succès rencontré avec La carte et le territoire, (Prix Goncourt 2010) Michel Houellebecq joue les grands absents de cette nouvelle rentrée littéraire. Mais, il est dépasse les attentes en la matière en ne se rendant même pas à deux rencontres littéraires, aux Pays-Bas, après pourtant s’être engagé sur sa présence.


Avec la traduction néerlandaise de son dernier ouvrage, Michel Houellebecq était attendu aux Pays-Bas pour une importante tournée promotionnelle. Son absence à deux rendez-vous étonne, même du côté de son traducteur, Martin Haan. En effet, quand il s’agit de faire la promotion d’un de ses ouvrages, Houellebecq joue rarement les abonnés absents.

Mais, là, c’est l’incompréhension. Son passage à Bruxelles a été annulé, officiellement pour des raisons personnelles. Le festival littéraire BorderKitchen de La Haye s’attendait à sa venue. En effet, l’auteur s’était engagé auprès de l’organisation en juin dernier. Mais, depuis, plus de nouvelles. C’est donc l’incompréhension qui règne.

Contacté par l'AFP, son éditeur De Arbeiderspers est plus perplexe encore. « Il était censé venir hier, mais il n'est pas venu », explique Monique Groenwoud, au service de presse. « Notre dernier contact avec lui remonte à deux ou trois mois lorsqu'il avait dit qu'il viendrait, ensuite nous n'avons plus eu de ses nouvelles ».

Une pratique que Michel entretiendrait presque, ajoute-t-elle, assurant que « nous avions entendu que parfois il ne disait rien et venait quand même ».