Michel Zink reste secrétaire perpétuel de l'Académie des inscriptions et belles-lettres

Antoine Oury - 03.01.2018

Edition - Société - Michel Zink Académie des inscriptions et belles-lettres - Académie des inscriptions et belles-lettres - secrétaire perpétuel académie


Secrétaire perpétuel de l'Académie des inscriptions et belles-lettres depuis 2011, le philologue et médiéviste Michel Zink vient d'être réélu à ce poste pour une durée de 6 ans, à compter du 1er janvier 2018. L'Académie, fondée par Colbert en 1663 sous un autre nom, se consacre à l'histoire et à l'étude de monuments et document de l'Antiquité, du Moyen Âge, de la Renaissance, mais mène aussi des études orientalistes, archéologiques et linguistiques.

 

Image illustrative de l'article Académie des inscriptions et belles-lettres

(Nitot, CC BY-SA 2.5)
 

 

Récemment élu à l'Académie française, au fauteuil de René Girard, Michel Zink n'en restera donc pas moins secrétaire perpétuel de l'Académie des inscriptions et belles-lettres. Par décret du Président de la République en date du 30 décembre 2017, la réélection de Zink à ce poste est approuvée par le gouvernement français.

 

Michel Zink, élu le 3 juin 2000 en tant que membre de l’Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, au fauteuil de Félix Lecoy, en a été le président pour l'année 2011.

 

L'État encadre les finances de l'Académie
des inscriptions et belles-lettres


Philologue et médiéviste né le 5 mai 1945 à Issy-les-Moulineaux, Michel Zink est spécialiste en philologie et littérature de la France médiévale entre les XIIe et XIVe siècles, plus particulièrement en poésie lyrique, en littérature religieuse et en romans de l'époque, signés par Jean Renart, Chrétien de Troyes ou Rutebeuf.